Le ministre sortant de la Sécurité publique et de l’Immigration, le général Idriss Dokony Adiker, a transmis ses fonctions à son successeur, Mahamat Charfadine Margui, ce le 28 février 2023.

 

Dans son discours, le général Adiker a exprimé son mécontentement quant au système de promotion des policiers au Tchad, soulignant que 80% d’entre eux n’ont pas connu de progression de carrière au cours des dix  et quinze dernières années.

 

Le générale Idriss Dokony Adiker trouve  que le système de promotion actuel est inacceptable car selon lui, il est injuste que certains policiers avancent chaque année, tandis que d’autres sont bloqués. Le général Adiker a aussi fait comprendre qu’il a enquêté sur la situation, et a découvert que la raison de cette stagnation est la complexité du système de promotion, qui nécessite la mise en place d’une commission paritaire.

 

Pour résoudre ce problème,le chef du département de la sécurité sortant dit avoir alloué 20 millions de FCFA pour activer cette commission, qui a depuis permis la promotion de 137 agents et 15 autres agents en échelon, avec d’autres en cours.

 

Cependant,  « les policiers ont également leur part de responsabilité dans la stagnation de leur carrière. », Souligne t’il. Aussi a-t-il déploré que certains policiers cherchent à avoir le meilleurs des deux mondes, c’est à dire en étant à la fois des fonctionnaires et des paramilitaires, ce qui ne peut pas fonctionner.

Idriss Dokony Adiiker a aussi expliqué  que le système de promotion a été révisé pour permettre aux gardiens de la paix d’avancer plus rapidement, en leur permettant de gravir les échelons, passant de 16 à 8 ans pour atteindre un grade plus élevé.

 

Le discours du général Adiker montre une volonté d’améliorer le système de promotion des policiers et de garantir une progression de carrière plus juste et plus rapide pour tous les agents. L’importance de la responsabilité individuelle pour les policiers, qui doivent respecter les normes et les exigences de leur poste pour progresser dans leur carrière n’a pas été aussi occulté par le désormais ex patron du ministère de la Sécurité publique.

Le Tchadanthropus-tribune avec Alwhida

2054 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire