Trois présumés braconniers ont été présentés ce mercredi 20 septembre 2023 à la presse dans les locaux de la brigade forestière et faunique à N’Djamena.

C’était au cours d’une opération coup de poing menée par la direction générale de la garde forestière et faunique que les trois présumés braconniers ont été arrêtés avec six ivoires et plusieurs sacs de charbon.

Pour le directeur général de la brigade forestière Bokhit Ali, la population doit collaborer avec les agents forestiers et dénoncer les auteurs et complices de la destruction de l’environnement pour sa sauvegarde.

” Je tiens ici à féliciter la garde forestière, car il s’agit d’un travail de plusieurs jours de recherche, d’enquête. Notre mission première est de lutter contre la destruction de l’environnement. Aujourd’hui, on a eu six défenses des éléphants avec trois présumés braconniers. Nous allons toujours mener nos enquêtes pour démanteler ces réseaux de braconnage qui mettent à mal notre environnement” a indiqué le secrétaire général du ministère de l’Environnement, de la Pêche et du développement durable Yamita Hassan Tete.

 

“Malgré les ressources très limitées, la garde forestière a fait un travail remarquable. Nous allons remettre ces présumés braconniers à la justice pour faire appliquer les textes“, dit-il.

Il faut noter qu’au Tchad le trafic des parties d’éléphants est totalement interdit et l’espèce est classée comme protégée en vertu de la loi sur la faune régissant le secteur.

Le Tchadanthropus-tribune avec Tchad info

884 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire