La réponse de Babacar Justin à la déclaration du rapporteur spécial de l’ONU Fabian Salvioli.

Nations-Unies, Nations-Unies, Nations-Unies… plutôt les Néants-Unis oui…

De Gaulle parlait de « Machin ». Un autre français, l’Ambassadeur puis Ministre Jean-François Deniau indiquait la piteuse place de L’ONU dans les affaires du monde.

Laissons la parole à Jean-François Deniau : « Lorsqu’un conflit éclate entre deux petits pays, l’ONU intervient et la paix s’installe. Lorsqu’un conflit éclate entre un grand et un petit pays, l’ONU intervient et le petit pays disparaît. Lorsqu’une crise surgit entre deux grandes Puissances, L’ONU intervient et disparaît. L’ONU, elle-même, s’évapore ».

Moralité : l’ONU impressionne et emmerde les pays pauvres notamment africains.

AFFAIRE HISSÈNE: LA REPONSE DE BABACAR JUSTIN À LA DÉCLARATION DU RAPPORTEUR SPÉCIAL DE L’ONU FABIAN SALVIOLI

 

 

634 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article