Au sujet du rapatriement de la dépouille du défunt Président Habré L’ex-première Dame du Tchad, Mme Fatimé Raymonne Habré sort de son silence pour se prononcer sur une question aussi importante que délicate. Il s’agit du dossier du rapatriement de la dépouille du président Hissein HABRE.

DAKARTIMES : Mme Fatime Raymonne Habré, est-ce que le dossier du rapatriement de la dépouille du Président a connu une évolution compte tenu du déroulement par les autorités de la transition de la feuille de route des résolutions du Dialogue National ?

Mme Fatime Raymonne HABRÉ :
Cette question est très importante. Vous avez pu constater lors du décès du Président Habré, l’extrême agressivité et la violence verbale qui ont été déversées sur nous par les hommes du pouvoir en place. Cette violence n’était pas fortuite, elle renseignait sur leur position.
Et c’est ainsi qu’en toute logique, la résolution prise par le Dialogue National parle d’un retour de la dépouille du défunt président Habré sans hommage. Voilà la situation. Peut-on dire que c’est cela l’esprit de paix, de dialogue et de réconciliation ? Non et non !

Est-ce que, quelque chose a changé ?
Non ! Rien n’a changé.
Mais il est important de signaler que des manœuvres pernicieuses visant à tromper l’opinion sont en cours. Nous verrons, à quoi vont aboutir, ces compromissions honteuses de la part de personnes que nous n’avons jamais entendues dans la défense du défunt Président Hissein HABRÉ pendant plus de 20 ans de tracasseries judiciaires.

Vous pensez que ces personnes ont un agenda caché ?

Alors que cherchent-elles ces personnes, dont la quasi-totalité fait régulièrement des va et vient entre Ndjamena et leur lieu de résidence et qui, aujourd’hui, agissent, motivées par leurs calculs personnels et veulent porter atteinte au nom du Président Habré et humilier nos familles ?

Il est important que soient dénoncées toutes les actions politiques visant à ne pas respecter les gens, à continuer à nuire à l’image du défunt Président après tout le mal qui lui a été fait par les hommes de ce pouvoir.

D’aucuns estiment qu’il s’agit du même système de Deby qui gère le Tchad, avec les mêmes hommes et les mêmes pratiques. Qu’en pensez-vous ?

Il s’agit d’un pouvoir manipulateur qui a posé son étau pour la conservation du pouvoir, ne se préoccupant pas de la souffrance des populations et qui les appauvrit chaque jour.

L’histoire du peuple tchadien est avant tout une histoire de lutte et seule la lutte, qui peut revêtir de nombreuses formes, est synonyme de liberté, de respect et de progrès.
Alors, il est temps de se mobiliser et de cesser toute démission, toute désillusion sur des questions qui vous tiennent à cœur, vous les hommes, les femmes, les jeunes et les personnes âgées, appartenant à la communauté nationale, les parents, amis et proches du défunt Président.

Hier, on vous a recensé, aujourd’hui, on vous humilie. Demain, on vous demandera votre vote. Demain, votre carte d’électeur en main, vous répondrez à toutes les injustices et les humiliations que vous subissez quotidiennement.

Quel est le message que vous lancez ?

Le combat continue et nous resterons, mes enfants et moi, fidèles à la mémoire du défunt Président Habré. Et il ne sera jamais question de marchander son nom, sa dignité, son honneur et encore moins le droit de reposer dans sa terre natale.

Une terre, un pays qu’il a défendus avec un courage inégalable et c’est grâce à cet engagement par le sacrifice de sa personne que le Tchad est resté Tchad.
La terre du Tchad est éternelle, seuls les régimes ne le sont pas. La sagesse populaire africaine nous a toujours appris que la trahison est une malédiction.Je vous remercie.
Propos recueillis par Mouth BANE

419 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire