Il y a quelques jours, par un communiqué de l’APS, les médias apprenaient que l’ancien chargé de communication des Chambres Africaines Extraordinaires (CAE) allait procéder au lancement d’un livre sur l’affaire Habré, dans le même temps, la couverture de l’ouvrage était diffusée sur le net. En Une de couverture, une photo du Président Habré, les avocats de ce dernier ont immédiatement introduit une action en référé contre l’utilisation sans autorisation de son image à des fins commerciales. La maison d’édition « les Mamelles d’Afrique » se voit ainsi obliger de répondre. Précisons que cette maison d’édition a deux associés dont l’un est M. Mansah Mendy tel que précisé sur les documents de création de la maison d’édition et qui est en fait Marcel Mendy, lui-même.

Défendue par Me Abdou Diali Kane, la Maison d’édition mais aussi Marcel Mendy puisqu’il est à la fois l’auteur et aussi l’éditeur, ont perdu la partie. Par une ordonnance N 952 rendue le 29 Novembre 2018, le juge des référés du Tribunal de Grande instance hors classe de Dakar, a statué comme suit: «Ordonnons l’interdiction de diffusion, de distribution ou de vente du libre intitulé « Affaire Habré, entre ombres, silences et nous -dits » avec l’image du Président Habré sous astreinte de cinq cent mille par exemplaire diffusé, distribué ou vendu ».

La violation des droits du Président Habré a été une constante au sein des CAE, et Marcel Mendy baigne toujours dans cette atmosphère de non droit. Ses activités de coordonnateur de la cellule de communication des CAE lui ont rapporté 50 millions en salaires. La belle affaire, quand on sait qu’un budget de 700 millions a été dépensé pour baliser le terrain médiatique et de s’assurer que les comptes rendus du procès soient défavorables au Président Habré.

Marcel Mendy les doigts de pied en éventail percevait aussi des indemnités pour ses frais de téléphone de transport et dont le travail au finish consistait à écrire des communiqués tout simplement. 50 millions ! Comment tourner la page et recommencer à travailler comme tous ses collègues de la presse ? Marcel doit comprendre que l’affaire Habré est finie et qu’il doit aller chercher du boulot pour gagner dignement sa vie.

Le filon de l’affaire Habré, décidé- ment inépuisable, et toujours aussi salivant pour ceux qui y ont goûté, il ne veut pas le lâcher. S’inscrivant dans ses pratiques illégales et attentatoires aux droits du Président Habré au sein des CAE, il a récidivé avec ce livre .

La justice l’a stoppé hier en lui interdisant toute diffusion vente de son livre. Après le déroulé de l’audience où ses avocats étaient à la peine dans leur argumentation, une fuite organisée dans les sites internet parlant d’une soit disant révélation concernant une enfant cachée du Président Habré avec une de ses voisines sénégalaises de Ouakam sans plus de précisions. Encore une insulte qui n’honore pas son auteur. Pourquoi Marcel Mendy s’acharne contre Habré ?

Une pure invention de Marcel Mendyenfilant toujours les perles de la diffamation et voulant porter toujoursatteinte à l’image du Président Habré, en prison depuis 5 années et subissanttoujours la persécution de ses ennemis par différents supports : films,documentaires ouvrages et se permettant allègrement toutes les violations.Décision salutaire car le Droit a été dit pour mettre fin aux dé- rives de M.Marcel Mendy contre Habré.

Tchadanthropus-tribune avec Zoomtchad

732 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article