Arrivé à Dakar dans le cadre du forum sur la paix, le ministre de la Réconciliation et du dialogue Acheikh Ibn Oumar avait émis le vœu de rencontrer les Tchadiens de la diaspora établis au pays de la Téranga.

L’organisation et la charge de cette rencontre ont été laissées au Consul du Tchad au Sénégal Salah Mahmoud Ousman qui devrait inviter les diverses couches de la diaspora.

Au Sénégal, hormis les étudiants tchadiens qui sont en nombre, il y a aussi une communauté qui travaille dans ce pays. Le Tchad compte entre autres des médecins et des travailleurs du secteur privé qui vivent à Dakar.

Selon nos informations, le Consul Salah Mahmoud Ousman a rameuté plus ses gens du MPS au détriment des autres tchadiens. L’affaire fut ébruitée quand un membre de la délégation, un ancien de Dakar, venu avec Acheikh Ibn Oumar a appelé par hasard des étudiants pour les saluer et leur demander s’ils viendraient au dîner-rencontre de ce soir (08/12/2021).

À la surprise générale, les étudiants lui font savoir qu’ils ne sont pas au courant de cette rencontre. L’information s’est éparpillée comme une traînée de poudre, et tous les étudiants crient à la discrimination.

Au-delà du fait que le ministre lui-même évite de front certaines rencontres, il faut affirmer que la délégation du CODNI envoyée rencontrer les Tchadiens du Sénégal est arrivé à Dakar incognito, le tri des Tchadiens pour les rencontrer a été fait par le même Consul, et plusieurs de nos compatriotes ont appris la visite d’une délégation du CODNI à Dakar qu’après le départ de la délégation.

Comment veut-on le dialogue entre Tchadiens en soustrayant d’autres compatriotes du débat ?

Les formules qui ont mené le MPS au mur après 31 ans de mauvaise gouvernance ne peuvent plus fonctionner. Une fois de plus, ces responsables montrent leurs vrais visages malgré les expériences des échecs.

Le Tchad mérite mieux.

Tchadanthropus-tribune

922 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire