Après 60 jours de permission due à la pandémie du Covid-19, l’ex-président Hissein Habré doit retourner en prison, c’est ce qu’a affirmé l’autorité pénitentiaire à la famille du président, de le préparer pour qu’il revienne en prison ce dimanche 07 juin 2020 au soir.

Sauf que, comme l’explique son épouse la santé de l’ex-chef d’État tchadien et son âge ne répondent plus à une incarcération dans les mêmes conditions que ce qu’il a enduré. Mais l’acharnement continue de plus belle tant que la politique prend le dessus sur le droit.

Il est préférable à la vue de son âge, de le maintenir en résidence surveillée afin qu’il puisse se soigner décemment.

Aussitôt sorti de prison, tout le monde a remarqué que les officines de la Françafrique se sont acharnés sur Macki Sall afin de lui faire dire qu’après les 60 jours Hissein Habré doit retourner en prison. C’est chose faite sur France 24, où des journalistes bien connus ont montré la voie au président sénégalais.

L’ex-président Habré est devenu le prisonnier de certains Occidentaux qui lui font payer son non-assujettissement aux intérêts néo-colonialistes. Les panafricains connaissent bien la réalité de ce qui se passe. Cet acharnement doit prendre fin, car de nos jours tout le monde est conscient des réalités de choses, et les Tchadiens encore plus.

Tchadanthropus-tribune

1675 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article