Ce 26 Novembre 2019, Le Tribunal a déclaré Marcel MENDY coupable du délit de diffamation à l’encontre du Président Hissein Habré et l’a ainsi condamné à :

  • – 3 mois de prison avec sursis
    – 200.000 francs d’amende
    – Publication de la Décision à ses frais dans différents journaux.
    – 10 millions de francs à payer au Président Habré.

L’ex-Président tchadien, Hissein Habré gagne son procès contre le vautour Marcel Mendy. Le journaliste et ancien coordonnateur des Chambres africaines extraordinaires (CAE) a été déclaré coupable de diffamation. Pour la peine, il a écopé de 3 mois assortis du sursis et une amende de 200.000 F CFA. Le prévenu doit verser la somme de 10 millions de dommages et intérêts. Toutefois, Marcel Mendy a été relaxé du délit d’injures publiques. Habré qui purge la perpétuité à la prison du Cap Manuel s’est senti diffamé et injurié par certains passages du livre de Marcel Mendy intitulé « Affaire Habré : Entre ombres, silences et non-dits ».

Toute honte bue, face aux juges le 12 novembre dernier, Mendy a clamé son innocence. Il a plaidé ce qu’il appelle sa bonne foi en soutenant que sa seule motivation était de relater l’histoire en tant que témoin et acteur dans le dossier Habré. En vérité comme vautour, celui-ci croyait aisement se faire du blé sur le dos de l’ancien président tchadien. Donc, il affirme hypocritement avoir juste fait un travail scientifique en s’abstenant de dire tout ce qu’il sait sur Habré. Que sait-il en dehors de ce que la françafrique lui a insufflé ? Connait-il le parcours de Habré au Tchad ou juste ce que son maitre Reed Broody et le corrompu procureur des CAE Mbacké Fall lui ont enseigné ? ”Je n’ai jamais eu l’intention de le nuire ou de le diffamer car il ne m’a rien fait“, avait déclaré Marcel Mendy. Il ne lui a rien fait mais Mendy charge le président Habré dans son pamphlet.

Mes Ibrahima Diawara et Aliou Cissé avaient réclamé 200 millions ainsi que la suppression des passages incriminés. Me Amadou Aly Kane jugeant que cette demande “est tout simplement une atteinte à la liberté d’expression”, avait plaidé la relaxe. Sa demande ayant été rejetée, son avocat Me Kane va interjeter appel. Toutefois, tous ceux qui pensent qu’ils ont le droit de souiller gratuitement l’image de l’ex-président sont avertis.

Tchadanthropus-tribune

1065 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article