L’affaire est vite montée en épingle au service des impôts où plusieurs affaires à caractère économique sont recensées. Quand on est dans ce département, pour les fonctionnaires véreux, il faut absolument se faire de l’argent, illicite bien sûr, sans honte ni vergogne.

C’est ainsi qu’un chef de bureau attaqua sans coup férir son responsable sous prétexte qu’il le marginalise. Le type semble appâté par les bakchichs et autres pots de vin que laisseraient certaines entreprises et commerçants, qui viennent évidemment régler leurs impôts. Quand les agents ne taxent pas conséquemment ceux qui sont en retard, ils demandent toujours un peu d’argent pour une quelconque chose.

Arguant être souvent marginalisé et qu’on ne lui remet pas les dossiers juteux, l’agent s’est attaqué à son directeur. Il a fallu l’intervention des gendarmes en faction pour arrêter l’agresseur qui serait armé.

Voilà un pan de notre pays, personne ne se contente de son salaire, il faut voler, corrompre et être corrompu pour vivre. Vivement autre chose.

Tchadanthropus-tribune

1178 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article