De Sources dignes de foi, un important détournement de pétrole brut équivalent à une vingtaine de milliards a été constaté à la société d’hydrocarbure du Tchad.

Par décret N° 032 du 28 mai 2021, le PCMT, Mahamat Idriss Deby avait nommé Boayam Michel Directeur général de la Société des hydrocarbures du Tchad (SHT) en remplacement d’Ibrahim Mahamat Djamous et il a pour adjoint Tahir Issa Ali Souleyman.
Plus d’une année plus tard, les services de l’ANS interpellent les deux responsables le vendredi 17 juin 2022 pour les interroger. Après plusieurs heures d’interrogations, les services laissent partir le DG titulaire et garde dans leurs locaux son adjoint Tahir Issa Ali Souleyman.
De diverses sources avancent le détournement de plusieurs quantités de pétrole brut équivalent à une vingtaine de milliards de FCFA. L’ANS auraient filé le manège sur la SHT pendant plusieurs mois avant d’opérer à cette interpellation. Après constat, le DG est libéré parce qu’il n’avait pas fait la décharge. Cela a été fait par le DGA.
Selon certaines sources cette affaire risque de couper plusieurs têtes et responsables au sein du système.
Le Tchad est géré par certains individus cupides depuis plusieurs décennies. Chacun y court à l’enrichissement illicite, au plus vite, sans aucune honte. Le pays est mis par terre par un monde de prédateurs sans foi ni loi sans aucun patriotisme.
Le Tchad doit changer tous ces pseudos dirigeants qui occupent des postes sans compétences réelles, et chercher son développement auprès de ses vrais fils, ceux qui cherchent son essor.

Tchadanthropus-tribune

1822 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire