Aucun investisseur ne peut se permettre de mettre pied, malgré les dépenses colossales du PND. (Plan pour Nourrir Davantage le Détournement), car l’insécurité économique bat son plein s’expliquant par :

–       La prise d’otage des affaires économiques par une bande de voyous à leur tête les proches et bouffons du système ;

–       L’intimidation des étrangers par des menaces de mort avec la complicité des hauts cadres voyous de la République ;

–       Le règlement des comptes par la fameuse IGE pour régler les comptes des indésirables ;

–       La taxation des fortes commissions par des voyous se proclamant des proches du Système en panne qui erre dans tout le sens ;

–       L’intimidation et menaces par les agents de l’ANS qui viennent de déposséder les biens d’un paisible Tchadien soi-disant détenant des armes et qu’il est pris en otage et porté disparu par quatre membres de sa famille depuis une semaine ;

–       Des voyous se réclamant des faux Généraux qui n’ont participé à aucun combat un jour et arnaquent les commerçants en plein jour ;

–       La taxation abusive des Sociétés Etrangères comme c’est fut le cas de EXON MOILE (ESSO), des Sociétés Chinoises.

–       La confiscation des biens de l’Etat par des manœuvres des faux documents des titres de duplicata, des biens des étrangers ; Dans ces conditions, quelle entreprise peut se permettre de s’installer ou d’investir au TCHAD. C’est vraiment, le bordel total dans ce pays de Toumaï. Entretemps, aucun membre du système n’est interpellé ou inquiété et la chasse au règlement de compte continu. Mais ce qu’il oublie aujourd’hui, même s’il reste impuni, les ONG et Sociétés Civiles les guettent pour rendre compte à Trump qui ne se trompe pas de cible… A suivre.

 

 Correspondance particulière.

1630 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article