Ces augmentations de dotation journalière de citernes de carburant voile-t-elle des plans ficelés de détournement ou pour éponger la dette de l’État estimée à 100 milliards ?

Cette SNE n’est pas viable comme Tchad : 150 citernes supplémentaires par mois pour renforcer la SNE.

Le ministre du Pétrole et de l’Énergie, Oumar Torbo Djarma, a annoncé samedi un supplément de 150 citernes sur les 270 citernes prévues chaque mois pour l’énergie, ce qui revient à une augmentation de cinq citernes sur les neuf citernes livrées chaque jour à la SNE.

Le comité de délestage est désormais dissout, informe le ministre qui demande aux responsables de la SNE de se remettre résolument au travail pour satisfaire le besoin en énergie électrique de la population.

Visite au chantier de construction de la centrale électrique de Djarmaya.

Le ministre Oumar Torbo Djarma, et ses collaborateurs ont visité samedi le chantier de construction de la centrale électrique tricombustile de Djarmaya. Le projet Denali, en cours d’exécution, est entièrement financé par l’État tchadien. C’est une centrale de 35 MW qui permettra de renforcer la capacité de production et de distribution de la Société nationale d’électricité (SNE). Le chantier devrait être achevé d’ici décembre 2021.

L’entreprise en charge de la construction du chantier est à pied d’œuvre pour livrer la centrale dans un bref délai. La délégation ministérielle a constaté l’état d’avancement des travaux.

À proximité du chantier, la délégation ministérielle a également visité le site du producteur indépendant Aggreko. Initialement, Aggreko produisait 17 MW, mais aujourd’hui, elle ne fournit à la SNE que 10 MW pour donner suite à l’arrêt de quelques groupes.

La société promet d’augmenter sa capacité de production actuelle de 10 MW à 11 MW au plus tard dans deux semaines, et même plus pour arriver à atteindre les 17 MW initialement prévus.

Tchadanthropus-tribune avec Alwihda info

405 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire