Dans un communiqué de presse signé par son porte-parole, Moussa Mahamat Mours, le comité ad hoc des agents de l’État Retraités des années 2016, 2019, 2018 et 2019 et les ayants droit constate que le paiement du salaire intégral, des arriérés des frais de transport des années 2016 et 2019 n’a pris en compte que les agents de l’État actuellement en activité.

Cette mise à l’écart des fonctionnaires, agents contractuels et décisionnaires régulièrement mis à la retraite à partir de 2016 à nos jours ainsi que les agents décédés lorsqu’ils étaient encore en activité ou après leur admission à la retraite traduisent selon le communiqué une certaine ingratitude à l’égard des agents qui ont pourtant accompli leurs obligations vis-à-vis de l’État.

Pour le comité ad hoc des agents de l’État retraités des années 2016, 2019, 2018 et 2019 et les ayant droit, cet acte d’exclusion est contradictoire aux préoccupations exprimées par les participants au 2e Forum National Inclusif sur le sort des retraités.

Tchadanthropus-tribune

243 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article