Une campagne pour protester contre l’arrestation arbitraire de l’activiste KEMBA DIDAH ALAIN et deux autres citoyens qui croupissent en prison depuis le 27 novembre 2020.

Cette campagne selon le communiqué de presse du MCT signé par son chargé de communication et des relations extérieures, Louekoi Serges, vise à dire « NON » à la violation des libertés d’expression, d’association, de réunion, garanties par les textes de la République à tous.

À travers cette campagne, le MCT indique qu’il veut interpeller le gouvernement tchadien à respecter les chartes internationales relatives aux droits de l’Homme que le Tchad a ratifié. Le MCT appelle t – il le peuple tchadien à prendre sa responsabilité et à se mobiliser afin d’arracher sa liberté et de jouir pleinement de ses droits et de la démocratie que le régime de Deby l’avait promis le 04 décembre 1990 en déclarant « je ne vous apporte ni or, ni argent, mais la démocratie ».

Tchadanthropus-tribune

598 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire