Sur les 8 organisations de la société civile organisatrices de la grande marche pacifique du 25/01 à Ndjamena, 7 associations ont inexplicablement  décidé de renoncer à la marche. Seule la CTDDH du courageux et charismatique Mahamat Nour Ibedou maintient son appel à manifester, soutenue par le mouvement Iyina et l’UST, le syndicat des travailleurs tchadiens. 

Lors d’une convocation du ministre de la justice et du ministre de la sécurité publique hier, en présence du DG de la police et du DG de l’ANS (police politique), ces 7 leaders (Celine Narmadji, Mahamat Zene Oumar Abdel-Aziz, Ngarassal Saham Jacques de TLP-Tchad, Mbaidigsmen Ndildoum Noel, Sosthene Bernodji, Dingamnayal Nelly Versinis) se sont vus donné l’ordre d’annuler la marche prévue, sans respect pour le peuple.

Comme de bons boys du régime, Ils ont obtempéré, à l’exception d’ibedou qui a assuré aux ministres qu’il maintiendrait la marche, étant donné le degré de raz-le-bol palpable dans la société.  Il a claqué la porte de la réunion.

Les 7 leaders déserteurs ont-ils perçu de l’argent du régime pour leur trahison ? C’est probable. Quoi qu’il en soit, ils ne sont plus dignes de parler au nom du peuple tchadien, ni de la société civile. Une des figures féminine de la société civile, par exemple, n’a jamais eu l’intention de manifester. Ces derniers jours, elle a écrit à des associations de défense des droits de l’Homme en France pour leur demander de l’évacuer au plus vite vers Paris, avant même la tenue de la manifestation. Elle avait l’ambition d’utiliser cette marche pour obtenir sa carte de réfugié en France.

Ces 7 leaders déserteurs doivent tenir, sur ordre du dictateur Deby, une conférence de presse ce matin pour appeler le peuple à rester chez lui. Déjà, le régime a rédigé le communiqué publié hier annonçant l’annulation de la marche, alors qu’elle est bien maintenue et que le peuple sortira en nombre dans les rues demain, la CTDDH en tête avec le soutien de l’UST et de Iyina. En plus de cela, les auteurs de cette honteuse trahison ont osé envoyer le communiqué d’annulation de la marche, en incluant la signature d’Ibedou, alors qu’il n’est même pas signataire. C’est ajouter la trahison à la malhonnêteté. Nous ne devons pas prêter attention aux élucubrations de ces 7 mercenaires, la honte de la grande nation tchadienne. Le peuple manifestera jeudi, quoi qu’il arrive ! Et il vaincra la dictature.

Correspondance particulière

Pour le Tchadanthropus-tribune

2159 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article