L’organisation de défense des droits de l’homme, de développement social et d’assistance humanitaire (dar-al-Assalam) dénonce les restrictions des libertés fondamentales dans la 4e république et le sadisme du gouvernement face à la misère des vulnérables suite aux mesures de restriction liées à la lutte contre le coronavirus.

Dans un communiqué de presse signé par Franck Nakingar Djirangaye, son secrétaire général, l’Association DAR ALSALAM déplore le comportement qu’elle qualifie de déviant des forces de l’ordre et du sous-comité sécurité dans l’application des mesures barrières contre la covid-19.

Le communiqué souligne que ces forces de l’ordre se sont transformées en une brigade des recettes publiques amendant les paisibles citoyens en dehors des dispositions prévues.

Aussi l’Association DAR ASSALAM demande — t — elle, au gouvernement de s’occuper de la survie des Tchadiens durement frappés par de multiples maux courant 2020 tel que promis par le Maréchal du Tchad.

Tchadanthropus-tribune

167 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article