Lettre ouverte à son Excellence Monsieur Le Président de la République

Nous, jeunes travailleurs et travailleuses remerciés de la Société de Raffinage de Ndjamena (SRN), plus de 60 techniciens et ingénieurs avons l’honneur de venir par la présente porter à votre très haute attention le traitement injuste, inhumain et antisocial dont nous sommes victimes.

Sans aucune raison, nos contrats de travail ne sont pas renouvelés par la Société de Raffinage de Ndjamena argumentant sur le fait que nous avons été recrutés par l’administration précédente, et que nous ne devons pas continuer à travailler. Or les évaluations de nos performances en interne ont été jugées satisfaisantes par nos supérieurs hiérarchiques.

En plus, le besoin en personnel est toujours croissant compte tenu du plan de nationalisation progressif de la SRN. Aujourd’hui tous les Tchadiens et Tchadiennes apprécient vos efforts et actions en faveur de la promotion et de la pérennisation de l’emploi des jeunes et des femmes au-delà de nos frontières ainsi que de leur épanouissement au vu des moyens et sacrifices que vous ne cessez de consentir. Mais les jeunes et les femmes que vous avez toujours placés au cœur de vos préoccupations sont méprisés. Le cas de la Société de Raffinage en est le plus illustratif. La Direction générale actuelle de la SRN foule au pied la législation e la politique gouvernementale en matière du travail par le non-respect des textes de la République celle-ci ne s’arrime pas à votre vision et clairvoyance de développement économique et de progrès social de notre cher pays.

Excellence Monsieur Le Président de la République, il n’y a aucune raison qui justifie le non-renouvellement de nos contrats de travail. Nous, jeunes qui avons été recrutés dans le but de nationaliser la raffinerie, avons travaillé dur pendant deux ans afin de pouvoir nationalisé certains postes et d’autres encours d’ici fin décembre 2019, raison pour laquelle nous soumettons à votre Excellence notre situation de détresse et sollicitons de votre plus haute autorité étatique une solution en vue de notre réhabilitation, car nous sommes encore aptes et pleinement engagés à participer activement au développement économique et social de notre pays.

Nous vous prions de recevoir, Son Excellence Monsieur Le Président de la République, Chef de l’État et du Gouvernement, les expressions de notre très haute considération et de nos salutations les plus respectueuses.

Les Représentants du Collectif Président : Ahmat Idriss

Rapporteurs : Achta Hamid & Mahamat Yacoub Sinine

Tchadanthropus-tribune

1434 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article