Pendant que nous sommes présentement dans la panique totale par rapport au farine cancérigène #YES, voici une autre entreprise chinoise bien cachée dans des maisons au quartier Farcha, qui produit des jus, tomates en sachet et bien d’autres produits alimentaires, dans des conditions extrêmement insalubres.

Ici, ni le CECOQDA, ni le ministère de la Santé ne saura ; donc aucun contrôle. Tout rentre dans des boîtes et sachets bien jolis, et hop, direction : marchés, boutiques…, pour finir dans nos pauvres ventres. On va se dire fièrement qu’on a bu du jus, mangé du biscuit « Made in Chad », avec notre propre argent. Sans connaître dans quelle condition ces produits été fabriqués. Achetez de la « saleté propre » dans notre propre pays.

C’est ça le comportement de ce Gouvernement, qui s’en fiche royalement de la santé et de sa population. On mange, on boit, sans contrôle parce que l’industrie agroalimentaire, rapporte lourd donc, « pas de contrôle rigoureux » au risque de décourager nos investisseurs, même s’ils veulent nous exterminer tous, c’est l’argent qui importe.

Voilà ce qui explique encore clairement le silence de ce Gouvernement, par rapport à cette affaire très grave de farine Yes, consommée par de millions de tchadiens qui auront le Cancer. Et c’est depuis 2019 que cette farine cancérigène est vendue sur nos marchés.

️ Moïse Dabesne, journaliste exposé. 🦂

1523 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire