L’Association pour la Promotion des Libertés Fondamentales du Tchad (APLFT) en partenariat avec le Projet d’Appui à l’Amélioration de la Sécurité Intérieure au Tchad (PAASIT) a ouvert ce jeudi 13 juillet 2023 au CEFOD, un atelier de renforcement des capacités des femmes Forces de Sécurité Intérieure (FSI). Un atelier axé sur la gestion du groupe de travail et la mise en œuvre du plan de travail.

 

« Tous ensemble pour la valorisation des droits des femmes au sein des FSI », c’est sous ce thème que les femmes FSI vont renforcer leurs capacités durant deux jours. Larlem Marie, coordinatrice générale de l’APFLT souligne que cet atelier vient à point nommé, car il donne des outils, techniques et connaissances nécessaires à ces femmes, pour une bonne gestion de groupe de travail et de mise en œuvre de leur plan d’action.

 

Selon la coordinatrice, Larlem Marie, les femmes constituent une tranche importante de la population tchadienne. Malheureusement l’on constate qu’au sein de la FSI à savoir la police nationale, la gendarmerie et la garde nationale nomade, la place qui leur est réservée est loin de satisfaire les attentes des différentes mesures prises par le gouvernement, notamment le quota de 30% accordé aux femmes, du décret instituant la parité dans les fonctions nominatives et électives au Tchad.

 

Pour mémoire, cette activité s’inscrit dans le cadre des actions de durabilité du groupe de travail des femmes FSI, mais aussi de la place des femmes au sein des forces de sécurité intérieure, gage d’équité et de justice sociale

Le Tchadanthropus-tribune avec Ndjam post

.

1324 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire