Plus de 1400 véhicules confisqués. C’est ce que revendiquent les ressortissants de la région de Wadi-Fira au régime du CMT.

Il faut noter que le régime antérieur d’Idriss Déby avait confisqué plusieurs véhicules civils TOYOTA, par peur que les ressortissants de cette région très remontés à l’époque contre feu Idriss Déby n’entrent en rébellion.

Les véhicules TOYOTA sont très adaptés aux techniques de guérilla, et les Tchadiens sont devenus des professionnels dans l’utilisation de ces véhicules.

D’après nos informations, plusieurs véhicules ont été confisqués à l’époque sous les instructions directes de la présidence tchadienne. À l’époque ces instructions ont été viabilisées sur place grâce aux gouverneurs de régions concernées avec l’implication directe des commandants militaires des régions. Une centaine de véhicules furent confisqués, mais le nombre n’atteindrait le chiffre affirmé ci-haut.

Il faut avouer que ces confiscations sont injustes d’autant plus que les véhicules tout terrain permettent aux habitants de cette contrée de faire du commerce, un moyen de locomotion au quotidien pour les tâches ménagères, surtout pour faire des kilomètres à la recherche de l’eau, une denrée rare dans cet espace semi-désertique.

Il est quasi important de restituer les véhicules confisqués, ou d’indemniser les personnes spoliées injustement. Toute entrave envers ces personnes démunies ne fera que compliquer la situation.

Tchadanthropus-tribune

495 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire