Le ministre de la Sécurité Idriss Dokoni Adiker est inquiet du flux de migration des filles tchadiennes vers l’étranger. Ces départs seraient à des fins d’exploitation.
De quelle exploitation il s’agit ?
Lisez la correspondance, la note de service.

Tchadanthropus-tribune

3774 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire