De sources dignes de foi, et par une correspondance très bien renseignée, de retour de son jardin le weekend dernier, Idriss Déby se retrouver nez à nez avec le cortège d’un mariage des membres de sa communauté. Otage malgré lui, Idriss Déby se trouvait dans un des véhicules gros cylindrés aux vitres fumées confondus avec les véhicules du cortège du mariage. Il a choisi de circuler incognito avec juste deux véhicules V8, pour voir les réalités de la ville. C’est à son retour de son jardin de Mara qu’il croisa le fameux cortège, où les participants tiraient en l’air et bloquaient les grandes artères. Il a fallu l’intervention discrète des GR (gardes présidentielles) pour l’exfiltrer. À son retour il convoqua illico le ministre de la sécurité Ahamat Bachir, à qui des instructions fermes auraient été données pour interdire les parades des mariages en ville et surtout les tirs d’arme à feu en l’air. Ahamat Bachir a fait son annonce à l’hôtel de ville de N’Djamena face à tous les maires des arrondissements de la capitale “ Il n’est pas normal que les parades se fassent lors des mariages et surtout des tirs d’arme à feu. Il faut que ceci s’arrête. Il est désormais interdit ces genres de pratiques, celui qui sera arrêter en train de faire des parades en voiture lors d’un mariage sera arrêté et puni et son acte sera qualifiés de trouble a l’ordre public “. Les affirmations de Ahamat Bachir se sont faites en présence du procureur Mahamat Saleh Youssouf. 

La même source affirme, que sur une trentaine des véhicules qui ont pris part à la parade, certains identifiés ont été convoqués à la justice. Mais que fera le pouvoir MPS face à une gent qu’il a su entretenir pendant plusieurs décennies à la débauche ? Ne paye-t-il pas aujourd’hui ce qu’il a volontairement semé pendant plusieurs années ? Comme toujours, les personnes convoquées à la justice n’écoperont aucune sanction et elles absoudront inéluctablement un scénario de mise en scène.

Tchadanthropus-tribune

2628 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article