Le Programme alimentaire mondial (Pam) au Tchad se tient prêt à accueillir des dizaines de milliers de réfugiés soudanais fuyant les combats qui opposent depuis une semaine l’armée de Khartoum et le groupe paramilitaire des Forces de soutien rapide (FSR).

« On a déjà 10.000 à 20.000 personnes qui sont là, qui ont déjà traversé, ça c’est certain », a déclaré vendredi à Reuters Pierre Honnorat, le directeur de l’antenne de l’agence onusienne à N’Djamena. « Le Programme alimentaire mondial va se préparer pour en accueillir au moins 100.000, c’est la première base déjà, mais il se pourrait qu’il y en ait beaucoup plus. »

« On a été tous très surpris de voir autant d’enfants (…) traverser, être là avec ces femmes sous des arbres. Il n’y a rien. (…) On sent que c’est très violent. Ils ont eu leurs maisons brûlées, leurs villages détruits pour certains, et leurs quartiers complètement pillés. »

« Ce sont des gens qui sont venus avec des petits stocks alimentaires. Ils ont tous quelque chose pour quelques jours. Ils ont parlé de trois à quatre jours. Donc c’est à nous maintenant d’intervenir très rapidement, au niveau des humanitaires. »

Selon Pierre Honnorat, quelque 400.000 réfugiés soudanais ayant fui de précédents conflits sont déjà répartis dans 14 camps au Tchad, dans la zone frontalière avec le Soudan. (Reportage Mahamat Ramadan, rédigé par Bate Felix, version française Jean-Stéphane Brosse)

Mahamat Ramadan

© Reuters – 2023

1754 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire