La ministre des Transports terrestres et de la Sécurité routière du Tchad, Fatimé Goukouni Wedeye, s’est exprimée le 21 février 2023 à Khartoum, à l’issue de sa visite officielle au Soudan.

 

La ministre s’est rendue dans ce pays voisin du Tchad pour renforcer la coopération entre les deux pays, dans le domaine du transport et de la sécurité routière.

Au cours de son séjour de trois jours à Khartoum, des experts des deux pays ont travaillé ensemble pour résoudre les problèmes liés au transport et au transit entre les deux pays.

La ministre s’est félicitée de la qualité des discussions qui ont permis aux parties de converger vers des recommandations prenant en compte les préoccupations de tous les acteurs du transport et du transit. Fatimé Goukouni Wedeye a salué la diligence des autorités soudanaises pour répondre aux préoccupations soulevées et apporter des solutions idoines et satisfaisantes.

Elle s’est montrée optimiste quant à la mise en œuvre effective et régulière des conclusions de la réunion, à travers la mise en place d’un suivi périodique. Cette démarche permettra de trouver des solutions à temps et de pérenniser les actions entreprises pour rendre le système de transport tchadien plus fluide, plus efficace, plus opérationnel, plus compétitif et économiquement rentable.

 

La ministre a également exprimé sa gratitude envers les autorités soudanaises, pour leur soutien au Bureau National de Fret Terrestre (BNFT) et au Conseil des Chargeurs du Tchad (COC-TCHAD).

 

Elle a rappelé que le Port-Soudan et la future plateforme d’Adré au Tchad étaient les deux principaux bouts du trafic, aussi bien au départ qu’à l’arrivée, et qu’il était nécessaire que chaque maillon de la chaîne de prestations logistiques joue pleinement son rôle, pour améliorer le niveau d’efficacité de la chaîne en termes de coût, de délai et de qualité de services.

 

La ministre a enfin rappelé que le projet de chemin de fer reliant Khartoum à Dakar, en passant par N’Djamena, aura un impact positif sur les échanges intra-africains, au-delà du Tchad et du Soudan. Elle a conclu en exhortant les deux pays à traduire dans les faits ces engagements à différents niveaux.

 

La visite de la ministre des Transports terrestres et de la Sécurité routière témoigne de la volonté des deux pays de renforcer leur coopération et d’améliorer les conditions de transit et de transport entre le Tchad et le Soudan. Cette démarche est une étape importante dans la consolidation des relations entre les deux pays et la promotion du développement économique de la région.

Le Tchadanthropus-tribune avec Alwhida

2519 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire