L’attitude néfaste et arrogante de Moctar Mahmoud et son équipe de mafieux fait perdre au SAO national de moins de 20 ans d’aller participer à une compétition (UNIFAC) en Guinée Équatoriale.
Cette guerre déclenchée par l’équipe dirigeante de la fédération actuelle envers tout responsable de ministère qui veut mettre de l’ordre au sein de la fédération de football hypothèque toute remise en question du football tchadien qui stagne depuis plusieurs années.
Depuis l’arrivée du ministre actuel des sports, qui émet un avis de constat et d’audit sur la fédération de football dirigé depuis plus de 10 ans par Mr Moctar Mahmoud et une équipe de mafieux autour de lui, les hostilités sont déclenchées, et cela au détriment du football tchadien.
 
Plus de 10 ans de gestion opaque de la fédération par Moctar Mahmoud et compagnie illustrent très clairement les résultats négatifs du football sénior et junior au Tchad, et c’est depuis l’appel à une alternance au sommet de la fédération que les problèmes ont commencé. Menace, bagarre, intimidation du sieur Moctar Mahmoud envers toute entité qui se propose à la candidature à la fédération.
Devant les diverses critiques, Moctar Mahmoud évoque que c’est parce qu’il est d’une communauté proche du président tchadien que les gens le combattent. Faux lui répondant la majorité des Tchadiens qui demandent son départ. Moctar Mahmoud a dirigé la fédération plus de 10 ans avec les résultats que tous les Tchadiens connaissent disent-ils… Il s’accroche à ce poste pour se servir et non pour servir le sport tchadien. Il suffit de voir les manigances qu’il fait pour se maintenir encore en place malgré les instructions d’Idriss Déby vers la restructuration de la fédération et l’essor du football tchadien. Depuis lors, il fait tout pour rencontrer Idriss Déby en personne selon le protocole de la présidence, mais ses demandes d’audience n’ont pas eu d’écho. Quand un individu a échoué, il évoque des problèmes tribaux qui n’existent pas pour déplacer les débats renchérissent-ils une fois de plus. Moctar Mahmoud et sa bande doivent partir pour le salut du football tchadien.
 
Comme pour les échecs passés, aujourd’hui leur entêtement est à l’origine de l’échec à la compétition des jeunes footballeurs tchadiens de moins de 20 ans à l’UNIFAC en Guinée Équatoriale.
 
Les joueurs de l’équipe nationale Sao de moins de 20 ans n’ont pas pu faire le déplacement en Guinée Équatoriale pour participer au tournoi de l’Union des Fédérations d’Afrique Centrale UNIFAC. Pour cause, le ministère des Sports a retiré la délégation du pouvoir à la Fédération tchadienne de Football parce que l’équipe sortante dirigée par Moctar Mahmoud veut absolument se maintenir en place en jouant de manigance alors qu’une restructuration est demandée par Idriss Déby en personne et l’ensemble de la jeunesse sportive tchadienne.
 
L’entraineur de l’équipe nationale de football, les Sao de moins de 20 ans Toukam Julien interrogé par nos confrères de Dja FM indique que c’est dommage que les jeunes disciplinés et motivés ne puissent participer à ce tournoi.

Tout ça à cause de ça…

En outre, les organisations des jeunes tirent la sonnette d’alarme et demandent expressément à Idriss Déby de leur venir au secours pour décanter le problème du football tchadien au niveau de la fédération de football.
 
Les leaders des organisations des jeunes ont déclaré ce devant la presse que la Fédération tchadienne de Football actuelle ne produit aucun résultat.
 
Selon le porte-parole des Organisations des jeunes, Brahim Ramadan, le résultat actuel de la fédération est engrangé des échecs connus de tous. Brahim Ramadan indique que si le chef de l’État cède, cette fois-ci à la pression de la fédération qui se dit proche de lui, il enterre définitivement le football tchadien.

Tchadanthropus-tribune

382 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article