La directrice générale de la Société tchadienne des Eaux (STÉ) Koubra Hissein Itno s’est expliquée jeudi par un point de presse sur la situation de manque d’eau dans la ville de N’Djamena.

Face aux problèmes récurrents de coupure d’eau dans la ville de N’Djamena, la direction de la STÉ a tenu à clarifier la situation. “Le problème de manque d’eau n’est pas dû à une carence d’eau, la ville de N’Djamena se trouve dans une zone sédimentaire donc il y a une abondance de l’eau”, a expliqué la directrice générale de la STÉ, Koubra Hissein Itno.

Mais le véritable problème, selon elle, causant des difficultés d’accès à l’eau dans la ville de N’Djamena est la vétusté des réseaux de la STÉ qui datent de longtemps.

Aussi, la population a considérablement augmenté pendant que les équipements de la STÉ ne se sont pas adaptés aux besoins en eau qui ne cesse de croitre malgré les interventions techniques çà et là, renchérit-elle.

“Sur une même conduite, il peut y avoir plusieurs branchements, ce qui fait que ceux qui sont en amont peuvent facilement avoir de l’eau, mais ceux qui sont en aval en trouve difficilement parfois à des heures très tardives”, explique la DG, Koubra Hissein Itno.

La DG de la STÉ reconnait les difficultés qu’éprouve son entreprise depuis peu de temps, mais elle dit compter sur l’ensemble de la population pour identifier tous les problèmes afin de trouver une solution rapide et définitive.

Elle ne fait que le constat la STÉ n’a donc aucun plan d’anticipation ni de développement 

Une capitale sans eau et électricité où l’argent va vers les détourneurs de la République qui préfèrent monter les v8 comme si ça va les conduire au paradis. 

Al-mardi Charfadine

Tchadanthropus-tribune

1224 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire