Le fondateur du mouvement “Les Transformateurs”, Succès Masra, était l’invité ce mercredi du journal de la chaîne TV5 Monde. Il a dénoncé le faible taux d’accès à l’électricité au Tchad, un manquement indigne d’un dirigeant sérieux, déplore-t-il. “Le Tchad a le taux d’accès à l’électricité le plus faible du monde et le coût le plus élevé au monde. Sans électricité, aucune transformation n’est possible, aucune industrialisation n’est possible, donc aucun changement durable dans la vie des tchadiens n’est possible. Un dirigeant sérieux n’a pas besoin de passer 30 ans au pouvoir pour donner accès à l’électricité aux gens”, a souligné Succès Masra. Le leader des Transformateurs a annoncé que son mouvement compte aujourd’hui “déjà plus de 100.000 adhérents”, et ce en un peu moins d’un an. Il a révélé des blocus administratifs qui bloqueraient la transformation du mouvement en parti politique. “Il y a une volonté d’empêcher aux nouvelles générations, aux voies démocratiques de s’engager. Nous avons des idées, des propositions, nous venons de tous les bords et on est entrain de vouloir nous interdire de devenir un parti légal et donc de nous empêcher d’aller aux échanges électorales” , a révélé. Succès Masra a rendu hommage à Barkaï Rozi et Mahamat Abakar, deux tchadiens tués devant le Palais présidentiel ces derniers jours. “Ils passaient devant la Présidence du Tchad, de quelle sécurité parlons- nous ? Même à l’intérieur du Tchad, des opérateurs économiques peuvent être assassinés”. D’après lui, “les tchadiens ont des gens compétents de tout bords qui peuvent travailler, y compris à mieux affermir la question sécuritaire. Ce Déby a jouer un rôle en utilisant l’armée de tout le peuple”. Répondant à certaines accusations, Succès Masra a précisé avoir travaillé dans une institution internationale où il y a plus de 100 nationalités différentes. “Ce n’est pas au Tchad que je vais me rabougrir”, souligne-t-il.

1247 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article