Dans les travées l’affaire de viol du sultan de Baguirmi (Mbang Adji) continue de défrayer la chronique au niveau judiciaire.

Depuis quelques jours, la partie civile est dans l’impasse. Le juge du 7e cabinet d’instruction responsable de l’affaire aurait dit que son instruction est basée sur la déclaration de la fille publiée sur les réseaux sociaux. Il s’apprêterait à rendre une ordonnance de non-lieu alors que la fille est constante dans ses déclarations pendant l’instruction du dossier. Dépassée, la partie civile s’apprête à demander que ce juge soit dessaisi du dossier.

Quelques informations sur le juge.

Le juge DJOUMA responsable du 7e cabinet d’instruction aussi appelé juge ANS est un magistrat décrit par ses pairs et avocats comme un magistrat malhonnête et trempé dans la corruption. Il marchanderait les affaires à lui confier avec les justiciables et les avocats. Au barreau du Tchad, il a ses hommes avec qui il “fait des affaires” comme il aime le dire. C’est son greffier Me Émile qui auditionne les prévenus et autres. Lui il s’occupe du marchandage qui débouche le plus souvent sur des chantages.

Lorsque Djouma a déjà une position tranchée parce qu’il a déjà eu sa part de gâteau, il refuse même de convoquer des témoins cités par la partie civile pour lui permettre d’instruire davantage le dossier. C’est le cas dans l’affaire d’un incendie volontaire où les avocats de la partie civile ont demandé au juge d’actionner deux témoins. Le juge a systématiquement rejeté cette demande sans avoir pris une ordonnance motivée comme le prévoit le code de procédure pénale. Dans cette dernière affaire, il se susurre qu’il a empoché une rondelette somme de 3 millions de francs.

Actuellement, Djouma s’active à être nommé procureur du TGI de N’Djamena en lieu et place de Youssouf Tom. Il aurait déjà constitué son équipe et n’attend que le décret qui lui aurait été promis par le SG du MPS (Mht Zène Bada) et autres oligarques du clan au pouvoir.

Voilà comment est le Tchad du régime Déby qui sait comment manipuler les leviers de la Justice quand cela arrange ses pontes, et comment les lâcher pour faire genre.

Tchadanthropus-tribune

1569 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article