De sources concordantes, le bureau exécutif national du syndicat des enseignants du Tchad (SET) interpelle le gouvernement et la plate-forme syndicale revendicative à prendre leurs responsabilités. Dans le cas contraire le set sera dans l’obligation de prendre les mesures qui s’imposent pour assoir son droit.

Par un communiqué signé de son secrétaire général Mbairiss Ngartoidé, le bureau exécutif du SET estime être abusé par les duperies du gouvernement et se dit ne pas pouvoir à accepter ses tromperies.

Le bureau exécutif du SET dénonce le non-respect de la promesse selon laquelle toutes les revendications seront effectives au plus tard fin décembre 2020. Depuis lors, explique le communiqué, seuls les reliquats de transports de 2016 qui ont été payés. À cela s’ajoutent les coupures abusives par l’inspection Générale d’État sur les indemnités de craies et de documentation accordées aux agents d’encadrement du secteur de l’éducation, et les salaires amputés des enseignants suspendus dont les salaires coupés ne sont pas rappelés.

Face à cette situation, le syndicat des enseignants du Tchad (SET) demande au gouvernement et à la plate-forme syndicale revendicative de prendre leurs responsabilités.

Tchadanthropus-tribune

801 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire