À croire les informations rapportées, le syndicat de travailleurs aurait trouvé un accord avec le gouvernement d’Idriss Déby. À lire le document produit, le gouvernement semble s’engager après évaluation, à lever le gel des effets financiers des avancements et reclassement pour compter de ce mois de janvier 2020. Les économies qui pourront être réalisées suite aux travaux d’assainissement du fichier de la solde et des audits des diplômes seront affectées au paiement partiel des frais de transport. Le reliquat sera réglé par le gouvernement de façon graduelle.

Dans un tweet, Idriss Déby Itno, a indiqué avoir rencontré les représentants des partenaires sociaux en grève depuis deux jours. Et qu’ils ont échangé sur “la restauration partielle des indemnités et de l’AGS”.

On attend donc la réaction de la plateforme syndicale, qui devrait dire si elle a reçu des promesses fermes de satisfaire aux revendications des travailleurs. Si oui, cela pourrait entrainer, au grand bonheur de tous, la fin de la grève déclenchée mardi, le 7 janvier 2020.

 

Dans l’optique d’une paix sociale durable dit le texte, le haut comité technique tripartite (HCTT) mettra en place une équipe afin de préparer un pacte social durable dans un délai n’excédant pas 45 jours. La partie syndicale s’engage à suspendre la grève observée depuis le 7 janvier dernier.

Nous sommes tentés de dire que les mêmes promesses faites par le gouvernement ont eu lieu il y a quelque temps sans que le régime d’Idriss Déby n’ait à respecter ses engagements.

Le Syndicat des travailleurs doit faire attention pour ne plus se laisser avoir, dans cette espèce de dialogue que le gouvernement d’Idriss Déby sous ses instructions ne les respecte pas. Le syndicat des travailleurs doit continuer à mettre la pression jusqu’aux exécutions dans les délais des accords signés.

Tchadanthropus-tribune

862 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article