Un an, exactement, après l’accord signé avec le gouvernement, la plateforme syndicale revendicative constate un manque de respect du côté du gouvernement d’honorer ses engagements à savoir la levée de gel des effets financiers des avancements et reclassement et le paiement des frais de transport de 2017 à 2019 contenus dans l’accord du 09 janvier 2020. 

Mahamat Nasradine Moussa, Secrétaire général de la Confédération indépendante des Syndicats du Tchad (CIST) par ailleurs porte-parole adjoint de la plateforme syndicale revendicative que notre reporter a interrogé, conditionne la suspension de la grève par la satisfaction totale de l’accord du 9 janvier 2020.

Tchadanthropus-tribune

810 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire