Le Tchad d’aujourd’hui…

Certains jeunes Tchadiens bardés de diplômes et d’expériences, au nombre de dix-sept (17), recrutés en CDI (Contrat à durée Indéterminée) au mois de juillet 2021 au FONAP (Fonds d’Appui National à la Formation Professionnelle), ce sont vues aujourd’hui résiliés leurs contrats pour des motifs incohérents dus au Directeur Hamid Yamoda Djorbo et de la Cheffe de personnel et des ressources humaines, Mme Sarah NOUDJALBAYE MODALAL.

Cette dernière a saisi le nouveau Directeur du FONAP afin de lui dire que les recrutements établis sous le règne de son prédécesseur n’avaient pas respecté les normes de processus de recrutements que seule la DRH sait.
Peut-on dire qu’il s’agit d’une guerre entre collègues, qui oppose la DRH, l’actuel Dr du FONAP à l’ancienne Directrice FONAP ?

Les hautes autorités de ce pays doivent intervenir afin de résoudre ou réhabiliter ces jeunes dans les plus brefs délais au risque des poursuites judiciaires.
Dans tous les cas, ces jeunes sans-emplois n’ont pas à subir sur des querelles administratives.

Ces jeunes doivent être dédommagés et indemnisés à compter de la date de la signature de leurs contrats jusqu’à la date de la résiliation de leurs contrats.

À BAS À L’ABUS DE POUVOIR.

 

Correspondance particulière

Depuis N’Djamena

664 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire