De sources concordantes, la table ronde sur le programme national du développement (PND) qui aura lieu le 6 7 8 a Paris sera dirigé par Idriss Deby lui-même. Après la rencontre avec Macron et plusieurs autres exécutifs pour le G5, il veut donner de sa personne pour la réussite de ce forum.

 

Cette table ronde qui doit être l’affaire des Tchadiens parce qu’elle projette des projets de développement devient un effet de récupération pour certaines entités. Selon nos sources, la presse nationale a été royalement délaissée au profit d’une maison de communication à qui le PNUD a octroyé un marché sans un appel d’offres. La maison de communication en question devrait venir faire un film de 5 minutes sur le Tchad qui devrait être projeté aux bailleurs, quel paradoxe ? De l’avis des communicants du régime, c’est une attitude méprisante de la part du PNUD envers les professionnels du domaine qui exercent au Tchad. Comme si au Tchad il n’y a pas de communicateur qui peut réaliser ce court métrage. Pourtant en la matière, ils peuvent demander l’avis du barbier de la Garonne (Mahamat Saleh Haroun). Pire, le hic dans ce comportement c’est le silence du ministre du plan qui ne peut taper du poing sur la table pour impliquer la presse nationale. Quand ce sera un échec, nous ne le souhaitons pas, c’est à ce moment qu’on fera appel à cette presse nationale pour essayer de justifier cela, à travers de point de presse et autres communiqués… À suivre.

 

Tchadanthropus-tribune

1839 Vues

  • Ultime solution pour sauver “la table ronde”

    S’il y a crainte avec raison que la levée de fonds et ses retombées seraient affectées, l’ultime solution pour sauver cette rencontre d’une importance capitale pour le Tchad consisterait :

    1) De trouver, même s’il faut reporter la date de cette table ronde, une concertation politique tripartite résultant à un compromis et collaboration entre d’une part, le Gouvernement – Mouvance et l’Opposition politique et la Société civile d’autre part ;

    2) De créer une commission tripartite chargée de gérer les fonds levés ;

    3) D’ouvrir un unique compte bancaire par la tripartite, où le retrait n’est possible qu’avec la signature simultanée de la tripartite ;

    4) De présenter des femmes et hommes (par chaque composante de la tripartite) de transparence et d’intégrité éprouvées, des Tchadiennes et des Tchadiens honnêtes mettant en avant l’intérêt suprême de la Nation Tchadienne;

    5) De tout faire pour une totale et intégrale transparence et équité pour les projets privés.

    Commentaire par Tchad le 28 août 2017 à 6 h 42 min