Selon une correspondance envoyée à la rédaction, Mrs Ali Abderaman Haggar et Acheikh Ibn Oumar mettent leur véto pour que la diaspora tchadienne ne puisse pas participer à cette fameuse table ronde dite inclusive.

Pourtant, de toutes les organisations qui fondent l’actualité au Tchad, la plateforme de la diaspora tchadienne qui est composée de plusieurs Tchadiens à l’international, est omniprésente sur les réseaux sociaux et dans les diverses manifestations organisées à N’Djamena. Cette plateforme travaille depuis plusieurs mois et fait des propositions concrètes, écrites et discute presque chaque jour des problématiques qui concernent le peuple tchadien.

Pourquoi la diaspora va être mise à l’écart?

Il se murmure que la diaspora tchadienne est très carrée dans ses propositions, de manière à gêner les intérêts du régime MPS, et celui qui le précède le CMT. Mais en définitive, est-ce que les responsables actuels en charge des consultations avec toutes les couches de la société pour cette table ronde pourront se passer de la diaspora ? Plusieurs observateurs affirment qu’il est impossible de ne pas consulter la diaspora tchadienne plurielle.

Il se dit aussi selon les mêmes sources que le CMT est entrain de fabriquer une autre diaspora pour saborder la diaspora plurielle qui est une force de proposition.

D’après les informations rapportées au sein du système on remarque fort malheureusement que les consultations ont commencé de manière sélective et orientées.

Des prospectus ont été édifiés et distribués pour des personnes choisies, aux couleurs des intérêts de ceux qui sont au pouvoir.

Est-ce que l’union africaine et l’Union européenne, et tous les partenaires qui ont accompagné cette soi-disant transition acceptent que le régime à travers ceux qui organisent cette table ronde aient la permission de jouer à l’exclusion ?

L’exclusion qui a suscité des frustrations des Tchadiens pendant presque 31 ans risque encore de revenir aux visages des Tchadiens comme un boomerang.

Il faut vite retrouver ses esprits et revenir sur de bonnes bases pour le bien être et l’avenir de notre pays. Une table ronde doit absolument réunir tous les fils du Tchad sans exclusion pour débattre et trouver des solutions réelles pour l’avenir. Sans cela, le mur n’est pas loin.

Tchadanthropus-tribune

1926 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire