Le Tchad malgré la manne pétrolière qui ne profite qu’à la classe au pouvoir et à la famille du chef de l’Etat, malgré le combat acharné d’une classe politique et de la jeunesse laissée à l’abandon par la communauté internationale, malgré les traumatismes endurés par la population, nous pouvons nous en sortir de cet enfer. 

Malgré les intempéries, afin de dire définitivement stop à la dictature d’Idriss Deby Itno, qui emprisonne et bâillonne la démocratie au Tchad. Nous sommes sortis en masse pour exprimer leur ras-le-bol face à la dérive du régime tchadien qui met sous verrou des députés, des journalistes et des Tchadiens qui n’acceptent pas l’abject. A nos cotés, des Français amis du Tchad sont venus exprimer leur solidarité avec le peuple tchadien.


MANIF.jpgD’ailleurs le Tchad d’Idriss Déby Itno a intégré, à l’instar de Cicéron, que pour perpétuer son pouvoir, il fallait entretenir un climat de guerre, tant en interne qu’en externe, afin de ne pas avoir de compte à rendre sur les violations des Droits de l’Homme commises par son régime. Dès lors, si l’intervention tchadienne semblait être si nécessaire pour la réussite de  l’« Opération Serval » au Nord-Mali dès le début, elle s’est aussi inscrite surtout dans cette volonté constante de s’absoudre de ses responsabilités. C’est pour cela qu’on a manifesté le 18 mai dernier à Paris sur le parvis des droits de l’homme. Nous voulons que les injustices commises au Tchad cessent. 

Luttons corps et ame pour apporter l’alternance démocratique dans notre pays.

 


Djibrine Ahmat IZERINGO 

Militant actif du PLD

Chaingy – Loiret


 
 
 

 

245 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article