Il est porté à la connaissance de nos chers lecteurs, que la direction du site ne peut pas être juge et parti dans le processus actuel. Aussi, nous demandons à nos lecteurs, comme à nos détracteurs connus et méconnus de l’indulgence et de la compréhension pour nos publications au minima.

Sauf Urgence & express

Depuis l’ébauche des discussions et les rencontres avec le CTS, puis avec le groupe de travail à Doha. Nos lecteurs pourront comprendre en étant acteurs de ce processus, nous continuerons toujours à minimiser notre engagement de publication de pointe, et surtout ceux à caractère politique engagé, moins encore par nos écrits à faire une entorse aux négociations en cours.

Cela étant dit, il n’y a aura pas pardon pour les criminels de sang, les criminels économiques, et ceux qui sapent les facteurs de l’administration régalienne. À ceux-là, la guerre sera totale jusqu’aux derniers souffles.

Le Tchad ne peut appartenir à quelques larrons qui font le malin, en trichant sur les méthodes et en poussant le Tchad vers l’abîme.

La rédaction présente ses excuses à ses lecteurs jusqu’à la fin du processus à Doha et le dialogue national inclusif souverain. Ce sursis s’inscrit dans la bonne volonté d’encourager la paix.

Tchadanthropus-tribune  

907 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire