Dans une correspondance envoyée à la rédaction, il est question de mettre le ministère de la Télécommunication en déliquescence avec l’IGE (inspection générale de l’État quant à un futur problème de gestion, et éclabousser son 1er responsable.

Mais en l’état, c’est un vieux sujet qu’on veut revisiter et le mettre à l’esprit du jour. Notre investigation nous mène vers des articles vieux et traités il y a plusieurs années. Alors pourquoi maintenant ? Le seul but est que les détracteurs du ministre veulent d’abord le diffamer, puis se repositionner en prenant à leur compte les nouveaux évènements du dialogue probable à de nouveaux changements dans le futur gouvernement de réconciliation nationale.

 

Le contrat (ARCEP, ADETIC, SOTEL/TCHAD, MPNTIC) dont ils font allusion est un contrat signé en 2015 et puis les annexes en 2018. Donc le ministre actuel Idriss Saleh Bachar n’a rien à voir avec le sujet évoqué. Mais bon il est clair que l’administration est une continuité et ce sujet devrait être dissocié de la gestion depuis son arrivée à la tête du département. Comme le dit l’adage quand on est au service du public, on devient ordure.

 

Tchadanthropus-tribune

953 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire