Le nouveau ministre de la Communication Mahamat Zène Cherif a un défi de taille à relever.

Il hérite de son prédécesseur, le rapace Oumar Yaya Hissein d’une patate chaude qui risque de bruler quelques poils des relations Tchad Chine d’une part et d’autre part retarder le lancement de la TNT au Tchad.

Alors que la plupart des télévisions africaines ont déjà immigré vers le tout numérique ou ont démarré la construction des rails, le Tchad est à la traine par la faute du glouton Oumar Yaya qui a toujours privilégié les commissions sonnantes et trébuchantes au développement des médias publics.

Mahamat Zène Cherif qui connait mieux en sa qualité d’ancien chef de la diplomatie tchadienne les œuvres et l’importance de la Chine au Tchad arrivera-t-il à rectifier le tir afin de mener à bon port le projet TNT avec des partenaires fiables ?

OUMAR YAYA A ROULE DEBY DANS LA FARINE EN LUI FAISANT ANNULER LE CONTRAT DU PROJET TNT QUE LE TCHAD A SIGNÉ AVEC LE GROUPE CHINOIS STARTIMES.  

Oumar Yaya Hissein et Khadija Mahamat Hissein la coordinatrice générale du comité national de transition pour le passage de l’audiovisuel analogique au numérique ont monté de toutes pièces un consortium composé de computer golfe, le complice de Mahamat Hissein (ancien ministre de la Communication et directeur général de l’office national de la télévision tchadienne) dans toutes les transactions concernant l’audiovisuel au Tchad , Prestabit, spécialiste de faux qui vient d’être pris main dans le sac par l’ARCEP. Et pour faire avaler ce grossier montage à Deby, ils ont introduit dans le consortium Bedei, son neveu en lui attribuant le leadership du consortium.

Pourtant le groupe chinois STARTIMES a présenté en 2015 une feuille de route pour le projet TNT.

Ensuite, le président DEBY en personne a invité le groupe STARTIMES au Tchad.

Et puis STARTIMES a signé le 08 mai 2017 le contrat avec le ministre du plan et coopération internationale ensuite avec le ministre de la Communication.

En prélude au projet TNT, STARTIMES a réalisé le projet de 200 villages satellitaires qu’il a bouclé le 06 novembre 2019 par une cérémonie en présence du représentant du chef de l’état.

Il a également mené à ses frais les études préliminaires à la TNT en sillonnant tout le Tchad et en évaluant toutes les installations de la télévision nationale.

Rappelons que OUMAR YAYA en sa qualité de ministre de la Communication était le président du comité national de transition pour le passage de l’audiovisuel analogique au numérique et la coordinatrice générale, chargée du pilotage opérationnel du processus n’est autre que la fille de son mentor Mahamat Hissein, ancien ministre de la Communication , ancien directeur de la télévision nationale ,l’homme qui a fait dépenser des milliards au Tchad avec son complice Mahamat Zène du computer golfe sans que le Tchad ne puisse amorcer son passage au tout numérique.

FINANCEMENT DU PROJET TNT 

Le Projet TNT est évalué à plusieurs milliards de francs CFA. STARTIMES se propose à pré financer le projet TNT par ses propres fonds et obtenir un investissement d’Eximbank de chine alors que le consortium monté de toutes pièces par Oumar Yaya Hissein, ministre de la communication sortant veut faire financer le projet par le trésor public sans débourser un franc.

Aux dernières nouvelles, nous apprenons de sources proches du projet que le trésor public aurait débloqué une grosse somme pour le financement des études préliminaires du projet TNT. Une partie de cette somme a été versée au comité national dont Oumar Yaya est le président. Les membres du dit comité se sont déjà partagé cette somme en prétextant de paiement de primes et autres frais de réunions.

C’est pour dire qu’il n’y aura jamais d’études préliminaires puisque Oumar Yaya Hissein a remis la copie des études préliminaires réalisées par STARTIMES avec ses frais au consortium qui s’en sert.

D’ailleurs le dossier du projet TNT présenté par le consortium n’est autre que le dossier de STARTIMES déposé au ministère de la Communication.

CONFIER L’EXÉCUTION DU PROJET TNT AU CONSORTIUM MONTE DE TOUTES PIÈCES PAR OUMAR YAYA HUSSEIN N’EST IL PAS UNE GROSSE ERREUR QUI HANDICAPERA À LONG TERME LE DÉVELOPPEMENT DE LA TNT AU TCHAD ? 

Le consortium n’a aucune expertise dans le domaine de la TNT alors que STARTIMES a déjà conduit le projet TNT d’une dizaine de pays africains.

Une preuve indéniable de l’incapacité du consortium est le fait qu’elle ait fait appel à des Belges qui n’ont jamais réalisé ce genre de projet. D’ailleurs les Belges se sont rapprochés discrètement de STARTIMES pour lui demander de sous-traiter le projet TNT pour leur compte.

Cette démarche ne laisse-t-elle pas apparaitre clairement que le consortium est tout simplement un gouffre d’engloutissement de l’argent public.  En tout cas sa configuration dont la plupart de membres excellents non seulement dans la mauvaise exécution de projets, mais aussi dans l’usage de faux en est une illustration parfaite.

LE MARÉCHAL IDRIS DEBY ITNO AVALERA-T-IL UNE TELLE COULEUVRE ?

Comment un chef d’État de l’envergure de Deby qui entretient de très bonnes relations diplomatiques, économiques avec la chine peut-il renier le contrat dument signé avec le groupe chinois STARTIMES au profit d’un consortium qui n’a ni expertise ni moyen financier.

Comment Idriss Deby Itno qui a fait du numérique, un atout pour le développement du Tchad peut-il se permettre de négliger la TNT au point de confier l’exécution à des gens qui n’ont aucune expertise.

Et si STARTIMES qui a déjà investi de gros moyens dans le projet TNT (études de faisabilité du projet TNT, projet de 200 villages satellitaires, etc.) poursuit l’état tchadien ?

Quelle honte pour le Tchad dont le monde entier apprenne que l’engagement du Marechal Idriss Deby Itno, chef de l’état, l’homme fort de la sous-région puisse être remis en cause, piétiné par un simple ministre.

N’Djamena

Correspondance particulière

Tchadanthropus-tribune

1020 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article