Selon nos informations de sources confirmées, la visite du ministre de la Sécurité à Bardaï ne fut pas de tout repos. Outre l’installation tumultueuse du nouveau gouverneur, le natif de la région n’a pas lésiné sur le verbe pour tancer les autorités sécuritaires de la région. Il ne comprend pas pourquoi des officiers aussi compétents n’arrivent pas à instaurer l’ordre et la cohésion dans la région férue à tous les trafics et coupeurs de route. Dans ses échanges avec une partie de la population, il a insisté sur l’implication de tout le monde pour la stabilité de la région. Ne mâchant pas ses mots, il s’en est pris aux responsables qui n’ont pas su imposer l’autorité de l’État.

“Comment cela se fait que des hommes ayant votre expérience n’arrivent pas à faire respecter l’État dans cette région ? “.

Face à lui, selon notre correspondant, tous les responsables étaient muets. Personne n’a osé se défendre et expliquer au ministre la complexité de son travail.

Il faut noter que la région du Tibesti est encline à l’insécurité à cause de la présence des plusieurs hommes armés qui traversent la région de long en large depuis le sud de la Libye assez proche de Bardaï que la capitale tchadienne. Dans cette région très hostile au gouvernement central sévit aussi une population en insurrection qui a la sympathie des habitants locaux. C’est dans cette atmosphère hostile qu’ABBA Ali Salah est allé porter le message de Déby sachant que sur place tout le monde ne l’écoutera que d’une oreille. Un grand travail reste à faire.

Tchadanthropus-tribune

1310 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article