L’Association des ressortissants du Grand-BET, préoccupée par le sort des civils de Miski, dénonce et condamne tous les actes de barbarie dans cette région.

Communiqué N°005/2018

Paris, le 4 novembre 2018

 

Suite aux événements tragiques qui se déroulent actuellement dans la région de Tibesti (localité de Miski), l’Association pour l’Unité et le Développement du GrandBET (AUDEG-BET) déplore et dénonce les actes de violence commis envers la population civile dans cette région, et demande au gouvernement du Tchad le respect du droit de l’homme.

L’AUDEG-BET appelle le gouvernement tchadien à restaurer un dialogue sincère avec la population locale à travers les chefferies traditionnelles et les associationslocales afin d’élaborer ensemble un plan d’exploitation des ressources miniers dela région tout en respectant les droits des uns et des autres et surtout de rétablir la quiétude dans cette région qui a tant souffert et qui continue de souffrir des affres de la violence de toutes sortes.

Par ailleurs, l’AUDEG-BET déplore les propos tenus sans discernement à l’encontre d’une frange entière de la population du nord du Tchad par le Ministre de l’intérieur.Il est inadmissible de stigmatiser ainsi toute une région entière à cause de l’acteisolé de quelques brebis galeuses alors que dans toutes les régions du Tchad, il y à des individus malintentionnés qui sèment la désolation. En plus de cela, le Ministre doit savoir que dans ce nouveau “eldorado”, il y a un rassemblement de beaucoup de personnes issues des différentes régions du Tchad et d’ailleurs.

L’AUDEG-BET demande à l’opinion nationale et internationale de ne pas se laisser influencer par ces propos mensongers et haineux du ministre de l’intérieur, car la vérité est ailleurs.

En effet, c’est la population civile, allogènes et orpailleurs venus d’ailleurs, tout comme les autres tchadiens, ils réclament tout simplement leur droit et défendent leurs intérêts. Ils ne sont constitués ni des rebelles, ni des terroristes, ni des bandits, ni des esclavagistes. Ce sont tout simplement des citoyens qui demandent le droit et la justice.

D’autre part, des images (d’origine et de destination douteuse) d’une brutalité et d’une violence inouïes mettant en scène des pratiques de tortures d’un autreâge par des militaires et des civils sur des orpailleurs circulent depuis quelque temps sur les réseaux.

L’AUDEG-BET dénonce et condamne ces actes de brutalité (certes isolés) commis envers des humains à la recherche d’un peu d’espoir pour soulager leur famille en ces moments difficiles. Ces traitements inhumains infligés aux orpailleurs et autres personnes, sont indignes de notre région, indignes de l’islam pratiqué par lamajorité de la population et indigne de notre culture.

L’AUDEG-BET appelle la majorité silencieuse des habitants du BET, soucieuse de vivre en harmonie avec les populations des autres régions de notre pays, de bien vouloir sensibiliser autour d’elles, afin que des tels actes ne se reproduisent plus et ne nuisent finalement à toute la communauté nationale.

L’AUDEG-BET appelle la population de la zone aurifère à continuer de démontrer au reste du Tchad et au monde entier, leur légendaire sens de l’hospitalité, et à démentir ainsi les propos inadmissibles du Ministre de l’intérieur.

 

26 avenue Pierre Brossolette – 69500 BRON (France) Tél. 33.6.85.78.01.73 – Adresse mail : audegbet@gmail.com

Le Secrétaire Général de l’AUDEG-BET Saleh GOUKOUNI SEID

912 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article