De source bien informée, les mêmes mafieux qui ont pillé l’or du Batha de manière illégale, s’organisent à faire main basse sur les gisements d’or dans le Tibesti en commençant par le repaire 35 de Kouri Bougoudi.

Selon nos informations, une société russe a été approchée pour faire le traçage satellite pour procéder à l’identification des mines d’or. La faisabilité a été faite, mais la société russe en question aurait demandé 1 million de dollars, chose qui a refroidi les mafieux du régime. Les Russes demandent d’être payés avant de remettre le résultat du traçage des mines.

Ayant compris que la découverte des gisements est belle et bien réelle, le régime veut légaliser les méthodes de l’orpaillage avec des comptoirs sur lesquels des perceptions de taxes seront mises en place. Là encore il faut bien identifier ceux qui se présentent en candidats aux responsabilités, et croyez-nous le trésor public tchadien ne verra que de la cendre.

Pour asseoir le pillage des groupes mafieux, un projet d’envoyer 1500 hommes armés avec du matériel de guerre pour sécuriser les mines comme ce qui fut fait au Batha. Mais pour accomplir le projet, il faut régler le problème de Miski, où une force d’autodéfense s’oppose catégoriquement à ce que le régime pille sa région. La conviction du comité d’autodéfense est claire, l’argent de l’or n’ira pas au trésor public et servira à enrichir des individus proches de Déby et sa belle-famille. Les revenus de cet or ne seront pas, non plus verser pour un pourcentage qui pourra développer la région du Tibesti.

Face à tout cela, le régime Déby s’apprête à un passage en force. Il ne sera pas fait pour le bien de l’état et ses populations, mais juste satisfaire les proches de Déby et le conglomérat des mafieux. Pour les autres Tchadiens, vos gueules et circulez, puisque vous n’avez pas les couilles pour revendiquer vos droits. C’est ce qui se passe au Batha, mais au Tibesti le régime a su et pu diviser les Toubous, et ce sera à qui mieux mieux. Dommage et tant pis – Pauvre Tchad.

Aux dernières nouvelles, face aux services onéreux des Russes, les mafieux se sont tournés vers les Sud-Africains qui préparent le devis. La suite dépendra du moins cher sur le marché.

Tchadanthropus-tribune

1653 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article