L’accord de paix signé début novembre entre le gouvernement tchadien et le Comité d’autodéfense de Miski menace de s’effriter.

Fin novembre, des affrontements sporadiques se sont déroulés dans le Tibesti entre orpailleurs et Forces armées tchadiennes (FAT). Dans la mine d’or de Tourkou, non loin de Wour, plusieurs incidents entre jeunes groupes d’orpailleurs et des membres des FAT ont eu lieu entre le 20 novembre et le 1er décembre. Ces affrontements interviennent alors qu’une intense rumeur faisant état de plusieurs concessions minières à un groupe israélien s’est répandue dans tout le Tibesti ces derniers jours. Début octobre, le ministre de la défense tchadien, Mahamat Abali Salah, avait lancé une offensive contre les groupes d’orpailleurs présents dans le Tibesti. Très vite, les FAT avaient été mises en échec, poussant le gouvernement à entamer des négociations avec les groupes rebelles.

Le 30 octobre, Idriss Déby avait ainsi reçu une délégation du Comité d’autodéfense de Miski à N’Djamena. Mahamat Abali Salah avait été écarté de l’ensemble de ces négociations, le président tchadien préférant s’appuyer sur son fils, Mahamat Idriss Déby. 

Tchadanthropus-tribune avec la Lettre du Continent

1288 Vues

  • Salut, le savez-vous? le chien n’a jamais changer sa facon de s’asseoire. Et le gombo a-t-il cesser d’etre gluant pour que l’oseille cesse d’etre acide?

    Commentaire par vainto le 9 décembre 2019 à 12 h 13 min