De sources dignes de foi, l’armée clanique de Déby aurait attaqué les positions avancées des forces d’auto-défense dans le Tibesti. Joint au téléphone le porte-parole dudit comité Molly Sougui affirme avec précision que l’attaque a eu lieu sur le village de Arkina à 20 km de Miski. Plusieurs civils auraient été appréhendés et leurs 3 véhicules confisqués.

Cette lâche attaque s’est produite au moment où plusieurs options de dialogues seraient avancées et au moment où le régime cherchait à endormir les forces d’auto-défense.

La rédaction a cherché à joindre une source au sein de l’armée de Déby qui ne réfute pas l’attaque, mais affirme dans l’anonymat qu’une patrouille s’est accrochée avec des orpailleurs qui ne voulaient pas se rendre.

Il faut affirmer que le régime de Déby index toute opposition militaire à son régime d’orpailleurs et de terroristes. L’aspect sécuritaire à outrance a toujours été le fonds de commerce de ce même régime pour mieux se vendre vis-à-vis des Occidentaux. D’ailleurs, il y a quelques jours un député LFI (la France insoumise) a dénoncé à l’Assemblée nationale française des accords militaires entre le régime Déby et la France pour mieux renforcer une dictature en place aux dépens du peuple tchadien en souffrance.

Sur place dans la zone d’affrontement, la situation est sous contrôle affirme ledit comité d’auto-défense. Nous nous accordons de prendre des décisions radicales poursuit Molly Sougui et les heures qui suivront seront plein d’enseignements dit-il.

Lire ci-joint le communiqué de presse du comité d’auto-défense.

Communiqué en PDF

Tchadanthropus-tribune

 

1810 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article