D’après une correspondance envoyée à la rédaction, les forces de Déby dans leur lancée de la veille ont poursuivi des véhicules soupçonnés d’appartenir au comité d’auto-Défense jusqu’au village de Miski, mais il s’est avéré que c’est un piège qui s’est renfermé sur une colonne de quelques véhicules militaires de Déby.

En voulant s’ouvrir une porte de sortie et sachant le piège se refermer sur elle, cette force a commencé par pilonner les montagnes aux alentours, recevant des échanges des tirs nourris en contre.

Bilan partiel pendant ces échanges de tirs est de 8 soldats et officiers morts côté force de Déby, tout comme le commandant des opérations qui seraient un officier de grade Général, un certain (Taher Sougui).

Source locale

Tchadanthropus-tribune

4041 Vues

  • Toujours morale haute toubou de monde nous sommes avec vous inchalla jusqu’à là terminus

    Commentaire par Ahmat le 6 octobre 2019 à 15 h 34 min