De sources dignes de foi, les événements autour de Miski commencent à énerver royalement la dictature en place au point qu’Idriss Déby en personne veuille aller s’installer en personne à Faya-Largeau pour en faire un PC de commandement avancé de son armée. Si l’approche Hemchi Yeskedina n’a pas marché, plusieurs autres officiers trainent les pas pour ne pas s’y jeter dans la fournaise de Miski. En face, le comité d’auto-Défense tient mordicus les lieux et empêche toute autre force d’y accéder. Toutes les attaques engagées contre le comité d’auto-défense se soldent par un nombre innombrable de morts et de blessés. Si RFI (radio France internationale) connue pour ses partis-pris pour le régime MPS s’est résolue par faire un papier là dessus en disant la vérité des batailles, c’est que l’heure est grave. Ce jeudi soir, des sources parallèles affirment des reprises de batailles sur le front Miski. Des informations qui sont confirmées par un correspondant sur place. Le comité d’auto-défense déplore dans cette bataille le décès d’un ancien commandant du MDJT au nom de Bouy Lebimi. Un homme connu pour sa bravoure téméraire. Et un autre commandant nommé Omouri Bouma serait blessé dans cette bataille où une colonne importante du régime MPS reste toujours bloquée à Miski selon la même correspondance.

Faux ou vrai, le Tout-N‘Djamena affirme que le commandant des opérations au nord (Mahamat Idriss Déby alias Kaka) soit relevé de ses responsabilités. Idriss Déby aurait nommé un autre commandant qui avait combattu jadis Boko-Haram dans le Lac. Ce futur commandant des opérations aurait finalement fermé ses téléphones. Il n’est joignable de personne, comme quoi le Tibesti est devenu le Diên Biên Phu du régime MPS.

En attendant la suite des événements gageons de garder espoir pour voir la fin d’une dictature qui emporte tous nos compatriotes, car la vérité d’hier n’est pas celle d’aujourd’hui encore moins celle de demain.

Tchadanthropus-tribune

2856 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article