De sources bien renseignées, un ancien officier de l’ancien MDJT Allatchi Koukoulé aurait rallié les hommes en armes dans les grottes du Tibesti. Il serait suivi avec une vingtaine de véhicules et plusieurs hommes aguerris. Cette information vient s’ajouter à la démission du sous-préfet de Yébibou qui s’est adressé aux Tchadiens sur les motifs de sa démission sur RFI.

Le sous-préfet de Yébibou

L’intervention armée des militaires d’Idriss Déby à Miski et les bombardements qui s’en sont suivis, a poussé les ressortissants de la localité à l’autodéfense et une survie des contrées. La population qui s’est organisée a été suivie par des hommes en armes venus du sud de la Libye, et des grottes environnantes.

Tout le Tibesti est solidaire de sa jeunesse qui toise l’injustice du régime d’Idriss Déby Itno.

Pour beaucoup de gens, le régime Déby leur vend cette affirmation comme quoi le problème qui sévit actuellement au nord du Tchad ne devrait pas l’être, car les Toubous ne devraient pas se soulever contre l’autorité de l’État. Un nombre réduit de personnes ne doivent pas exploiter les richesses du sous-sol de la région en soudoyant leurs élites à N’Djamena. Pour le régime MPS, les Toubous sont régionalistes et ne pensent qu’à leur région et leur communauté. Ils pratiquent l’esclavagisme sur toute autre personne qui n’est pas de la région. L’étendue dégagée du désert ne laisse aucune personne s’enfuir. Les quelques vidéos qui ont fuité dans les réseaux sociaux sont contre-productives sur l’élan de la lutte voulue nationale, mais il ne faut pas oublier que le régime encense l’audimat de propagandes pour ternir l’image de toute lutte contre son injustice.

 

Certes, Miski fait partie du Tchad, mais les exactions commises par les militaires envoyés sur place dépassent l’entendement, et l’injustice commise sur la population n’est pas juste. Il faut gérer le problème dans son épicentre réel, loin des ajustements du découpage territorial, et le fait de ramener Miski et Yébibou au Borkou comme ce fut à l’époque. La population sur place ne doit pas être lésée par une autorité subalterne qui actionne l’injustice et la brutalité pour instaurer une loi républicaine.

 

Aujourd’hui tous les ingrédients sont réunis pour un soulèvement populaire sous l’œil observateur de la France, qui renseigne et soigne les blessés du régime MPS sous couvert de la coopération militaire (soutien & renseignements). Beaucoup de défections au sein même de l’armée d’Idriss Déby se font par petits groupes souvent non dites pour ne pas heurter le moral des troupes. C’est ce qui énerve Idriss Déby qui organise des réunions d’état-major à Amdjaress la bourgade de ce que vous connaissez. Samedi dernier, lors du retour de Hinda Déby de Dakar, elle l’avait rejoint à Amdjaress et lui aurait dit ‘retournons à N’Djamena ‘ il lui rétorqua sans frémir ‘Je n’irais à N’Djamena qu’après avoir anéanti Timan et son groupe, ou le contraire. Mais je n’irais pas à N’Djamena de cette manière ‘. Voilà un pan de la détermination du monarque des lieux. L’histoire nous dira finalement qui a eu raison de qui… Viendra-t-il à N’Djamena sans avoir épuisé son ultimatum ? Tout tchadien sera tout ouïe dans les jours qui viendront.

Tchadanthropus-tribune

2915 Vues

  • L’heure est grave. Un soulèvement du GRAND, DIGNE et PATIENT PEUPLE TCHADIEN conjugué à UNE MASSIVE ENTRÉE EN DISSEIDENCE des Forces de Sécurité et de Défense du Tchad à travers tous le territoire national est plus que jamais URGENTE pour renverser la mafia institutionnalisée au pouvoir, AFIN QUE LE PEUPLE SE GOUVERNE PAR LUI-MÊME.

    Vivement une rapide et inéluctable fin du pouvoir imposé au Peuple par la force brute
    Vive l’’Insttitution Militaire Tchadienne
    Vive le PEUPLE TCHADIEN
    Vive la Nation Tchadienne
    Vive la victoire éclatante … sous peu à inscrire en lettre d’OR des gisements du Tchad
    Le PEUPLE TCHADIEN

    Commentaire par le PEUPLE TCHADIEN le 5 novembre 2018 à 1 h 54 min