Selon nos sources, deux fois ces derniers jours les propriétaires des véhicules Toyota que le régime d’Idriss Déby a injustement confisqués, se sont mobilisés sur la place de cette bourgade pour revendiquer la restitution de leurs biens.

L’État tchadien sous les instructions d’Idriss Déby lui-même avait procédé à la confiscation des véhicules appartenant aux civils de cette contrée, arguant que lesdits civils seraient des sympathisants de la rébellion à l’Est du Tchad. Ces arguments ne tiennent pas, car une Toyota est utilisée généralement par des civils dans cet environnement hostile, pour faire de commerces avec les villes frontalières du Soudan voisin. Ces mêmes véhicules servent aussi à vaquer aux besoins domestiques, quand on sait que les populations dans ces départements de l’Est manquent de tout. Les besoins en eau qu’il faille aller chercher très loin, et les besoins en bois de chauffe pour les préparations culinaires demeurent les points essentiels pour l’utilisation des Toyota ou tout autre véhicule 4X4.

C’est pour toutes ces raisons que les propriétaires locaux des véhicules confisqués injustement manifestent avec des banderoles qui revendiquent la restitution de leurs biens.

Tchadanthropus-tribune

1267 Vues

  • ( 71 ) Alors les deux partirent. Et après qu’ils furent montés sur un bateau, l’homme y fit une brèche. [Moïse] lui dit: «Est-ce pour noyer ses occupants que tu l’as ébréché? Tu as commis, certes, une chose monstrueuse !»

    ( 79 ) Pour ce qui est du bateau, il appartenait à des pauvres gens qui travaillaient en mer. Je voulais donc le rendre défectueux, car il y avait derrière eux un roi qui saisissait de force tout bateau.

    Commentaire par Moussa, Hidir le 18 janvier 2019 à 23 h 27 min
  • INSURRECTION POPULAIRE ET MASSIVE ENTREE EN DISSIDENCE DES FORCES DE SECURITE ET DE DEFENSE DE LA REPUBLIQUE DU TCHAD A TRAVERS TOUT LE TCHAD.

    Il urge de mener des actions simultanées du peuple tchadien et des Forces de Sécurité et de Défense : Une entrée massive en dissidence militaire des Forces de Sécurité et de Défense de la République du Tchad et en coordination avec nos frères d’armes déjà en dissidence militaire et en résistance active contre le régime de la terreur conjuguée à un soulèvement populaire à travers tout le territoire national pour renverser la mafia institutionnalisée au pouvoir.

    Cette mafia confisque le pouvoir par la force brute depuis presque trois décennies au détriment du Peuple Tchadien étourdi et asservi par cette dernière au pouvoir usurpé.

    Il est clairement établit qu’aucune alternance politique n’est possible avec le criminel régime au pouvoir à Ndjamena.

    En effet, Nous, Officieux Généraux, Officiers, Sous-officieux, Militaires du rang notre noble métier est d’assurer la sécurité et la protection des biens et personnes, de défendre l’intégrité territoriale et de veiller au strict respect de la Constitution, devenue butin et objet du régime actuel, de notre merveilleux et grand pays, le Tchad.

    Nous, Soldats, votre mission est noble. Elle ne consiste en aucun cas de soutenir et de protéger un régime au pouvoir quel qu’il soit, dans le cas espèce la criminelle mafia institutionnalisée au pouvoir et ne consistera plus jamais.

    Notre ultime objectif est de libérer le Peuple tchadien, pacifier le territoire nationale, restaurer la stabilité, la sécurité et la paix durables. Enfin de mettre en place des Institutions fortes, d’assurer /rassurer les partenaires bilatéraux et multilatéraux du notre Grand Pays le Tchad et mettre en place la vraie démocratie pour qu’enfin le pouvoir appartienne au Peuple tchadien et de l’exercer avec alternance démocratique et amorcer le progrès du Tchad par une mobilisation sans précédente des ressources humaines et naturelles.

    C’est pourquoi le régime est désespérément mobilisé pour la mise en œuvre des plans stratégiques et opérationnels.

    Aucun Soldat ne sera et ou plus acquit pour protéger le régime, au pouvoir abdolu dans la continuité sans alternance politique aucune, caractérisé par les injustices criardes et la gestion calamiteuse du Tchad, il sera stupéfait.

    Que les partenaires du Tchad soient rassurés, les conséquences de la désintégration du régime de Ndjamena ne seraient que salutaires pour tous les Peuples.

    Tous les ingrédients de la désintégration du régime sont au grand rendez-vous, vivement pour un Tchad stable, juste, équitable, en sécurité, en paix et en prospérité durables.

    Soldats, la Nation Tchadienne vous attend pour sa libération, la vraie !

    C’est un droit et un devoir patriotique !
    À l’insurrection généralisée…
    À toutes les forces vives …
    À toutes les Unités …

    Le Haut Commandement des Forces de Sécurité et de Défense du Tchad, Ndjamena post de Commandement 1727

    Commentaire par Le Haut Commandement des Forces de Sécurité et de Défense du Tchad le 19 janvier 2019 à 1 h 35 min