Longtemps dénoncé, par tous les Tchadiens soucieux du retour au bercail de leurs biens culturels, la confiscation de nos fossiles d’hominidés par le professeur Michel Brunet est aussi décriée par son propre pays. En effet, lors de son discours à l‘Université de Ouagadougou, au Burkina Faso et à Alger, le Président français Emmanuel Macron est revenu sur le pillage, des biens culturels africains, perpétré par les colons.

 

Sans ambages, le Président français s’est prononcé pour la restitution, par son pays, de tous les biens culturels africains à leur pays d’origine. On parle là, des biens spoliés par les colons, mais qui pourrait imaginer encore qu’en 2017 le Pr Michel Brunet se livre à de telles pratiques condamnées par tous les pays du monde.

 

Certainement pas le Président Macron ! Alors les plus hautes autorités sont interpellées, car il s’agit des fossiles d’hominidés et pas de moindre… des Toumaï et des Abel, car un seul des fossiles de même âge que Toumaï et un autre de même âge que Abel ont été restitués. Comme si depuis 1994, seuls deux fossiles ont été découverts au Tchad. Et, comme le ridicule ne tue pas au pays de Toumaï, ces deux fossiles ont été placés dans les coffres forts de la BEAC, refusant ainsi tout accès à ces fossiles à la communauté scientifique internationale. Pourquoi alors la construction d’un tel musée national qui a tant coûté aux contribuables tchadiens ?

 

Que Brunet et ses acolytes, surtout Mackaye Hassane Taïsso, ancien ministre de l’Enseignement supérieur, reprochent-ils à ce musée ? Pourquoi ont-ils retiré Toumaï du musée alors qu’il a été placé là officiellement dans un de ses coffres forts par l’ancien ministre de la Culture ? Autant de questions sans réponses !

    

Toutefois, essayant de répondant aux questions des journalistes tchadiens, lors d’une cérémonie, savamment orchestrée par Mackaye Hassane Taïsso et dite de « retour d’Abel au Tchad », par rapport à certaines questions relatives à la confiscation de nos fossiles, très gêné, Michel Brunet évoque une certaine convention que lui seul connait…

 

Sinon, quelle est cette convention qui permet à Michel Brunet de garder ou de cacher les fossiles tchadiens au détriment de notre musée ?

 

Peut-il nous montrer cette fameuse convention ?

 

Devant l’Ambassadeur de France au Tchad, le Pr Michel Brunet a refusé de répondre à certaines questions telles que : combien de fossiles d’hominidés ont été découverts au Tchad ?

Combien d’Abel et de Toumaï ont été mis au jour ? Où en est-il avec la promesse qu’il a faite, sur les ondes de RFI, pour aider le gouvernement tchadien après les différents prix qu’il a reçus suite à la découverte de Toumaï ?

L’heure n’est plus au discours ! Le recèle des biens culturels d’un pays est un délit ! Mackaye Hassane Taïsso, ancien ministre de l’Enseignement supérieur, véritable protecteur de Michel Brunet doit répondre de sa complicité avec Michel Brunet qui a pillé le bien culturel tchadien.

Nous demandons donc au professeur Michel Brunet de restituer tous les fossiles tchadiens qui font partie intégrante de notre patrimoine culturel

 

Tchadanthropus-tribune

1775 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article