20/03/2017 : #TCHAD #Tourisme : Les autorités sont en colère après les dégradations constatées sur les gravures rupestres classées au patrimoine mondial de l’humanité par des inconnus dans la région de l’Ennedi au nord-est du pays. Le ministre de la Culture Mahamat Saleh Haroun est très remonté et promet déposer plainte contre X dès ce lundi. Mais si communément tout tchadien patriote devait dénoncer cet acte barbare, il faudrait que le gouvernement prenne ses responsabilités. Il n’est nullement question de se défausser sur une prétendue rébellion ou autres coupeurs de route. Il n’est nullement question de fuir ses responsabilités. Ça ne sert à rien de chercher à préparer les esprits dès maintenant à diaboliser à force de propagande médiatique que cela est l’œuvre des prétendus djihadistes depuis le sud de la Libye et chercher à empêcher les rébellions naissantes. Le Tchad est vaste certes, mais la dictature en place contrôle tout. Quand l’UNESCO classe un site patrimoine de l’humanité, il faut savoir garder et entretenir le site et non le laisser à l’abandon. Si avant le nouveau ministre Mahamat Saleh Haroun, rien n’a été fait pour sécuriser ces sites, notre barbier de la Garonne (Mahamat Saleh Haroun) doit prendre le taureau par les cornes. Tout tchadien doit être d’accord que cet acte est à bannir. Tout tchadien qui aime son pays ne doit pas accepter cette dégradation, car cela est un bien commun, ces biens n’incombent pas seulement au régime MPS. Les gravures rupestres de l’Archei sont des tableaux gravés sur les parois rocheuses du Nord-Est tchadien depuis des millénaires. Cette richesse culturelle a été inscrite au patrimoine mondial de l’humanité l’année dernière, mais il y a quelques jours on a découvert que des mains inconnues y ont écrit avec de la peinture à huile. Le classement du site de l’Archei implique de la part du Tchad son entretien et surtout sa sauvegarde en l’état.

La rédaction

698 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article