Arrivé ce dimanche 11 juin à Pala, le Président de Transition, Président de la République, Chef de l’État, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO a échangé cet après-midi, avec les forces vives de la province du Mayo-Kebbi Ouest.

La marche de la transition phase II et le développement socioéconomique de la province ont constitué l’essentiel des discussions. Des échanges fraternels et directs entre les forces vives du Mayo Kebbi-Ouest en miniature et le Président de Transition qui ont fait naître l’espoir d’une province refondée et débarrassée des maux qui entravent son développement socioéconomique. Attendue de tous, cette rencontre augure un nouveau départ pour cette partie du pays isolée faute de voies de communication adéquates et traumatisée par une gangrène : l’enlèvement des personnes contre rançon.

Conscient des défis considérables auxquels est confrontée la Province, Le garant de la paix et du vivre ensemble, le Président de Transition, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO est à Pala pour mieux cerner et comprendre les aspirations de ses frères et sœurs du Mayo-Kebbi Ouest à l’effet d’y apporter des réponses concrètes mais aussi et surtout leur transmettre un message.

Comme de coutume, le Gouverneur de la Province, Général Teguen Idibei Berde que la population du Mayo-Kebbi Ouest a choisi pour porter sa voix à la très haute attention du Président de la République, a exprimé ses gratitudes et celles de sa laborieuse population au Chef de l’Etat pour ses œuvres en faveur de la province avant de lui égrainer les doléances et aspirations de sa population. Et comme on pouvait si attendre, la question qui préoccupe la population du Mayo-Kebbi Ouest est bien évidemment celle du phénomène d’enlèvement des personnes contre rançon. Pour le Gouverneur, la population attend de cette visite du Président de la République, les mesures drastiques et efficaces en vue de solutionner ce phénomène.

Outre cette question choquante d’enlèvement des personnes contre rançon, le Gouverneur a fait savoir au Chef de l’Etat que sa province est isolée du reste du pays, surtout en saison de pluies où le démon de la route sort de son obscurité, rendant cauchemardesque l’usage des routes dans le Mayo kebbi-Ouest en général. L’axe Pala-kelo-leré par exemple qui a vu plusieurs poses de premières pierres est resté intact avec zéro km de route bitumée. Le manque des infrastructures aux normes internationales, notamment les centres de santé, les établissements scolaires et bien d’autres sujets n’ont pas échappé au premier magistrat de la province.

Écoutant attentivement ce chapelet de doléances, le Chef de l’Etat a pris bonne note. Pour lui, toutes les doléances exprimées sont fondées et méritent des réponses urgentes. Au sujet du phénomène d’enlèvement contre rançon, le Président de Transition instruit les autorités locales à travailler d’arrache-pied pour faire de cette question un mauvais souvenir. Je ne veux plus en entendre parler, a martelé le Chef de l’Etat.

S’agissant des perspectives, le Mayo Kebbi-Ouest peut enfin espérer vivre sur un pied élevé. Le Chef de l’Etat, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO promet de :

– Lancer cette année les travaux de bitumage de la route Pala-Léré-Frontière Cameroun longue de 117 km dont le marché a déjà été approuvé;

– Accélérer les travaux de construction de la route Kelo-Pala y compris la traversée de la ville de Pala,

-Accélérer la cadence des travaux d’aménagement et d’entretien des axes Ham-Fianga-Pala, Pala-Gagal-Mbaïnamar et Pala-Léré-Frontière Cameroun.

En matière de santé, « la reprise, la finition et l’équipement de l’hôpital de Pala est un impératif absolu. Je tiens fermement à ce que tout soit prêt dans les meilleurs délais, sans aucune tergiversation. Le mot d’ordre est simple : l’hôpital de PALA doit être opérationnel, tout comme les deux centres de santé en construction à MBOURSOU et à ZEBRÉ« , souligné le Président de la République qui annonce également le début des travaux de construction des hôpitaux de Torrock et Lamé, la dotation de Pala et Leré en électricité et en eau potable et bien d’autres infrastructures socio-éducatives de base.

S’agissant du vivre-ensemble, le Président de République a invité les cadres de la province à cesser leurs querelles intestines et à resserrer les rangs pour promouvoir l’unité et l’entente afin de favoriser un développement harmonieux du Mayo-Kebbi Ouest.

Globalement, c’est un rendez-vous qui a ressuscité auprès des filles et fils du Mayo Kebbi-Ouest, les espoirs enlisés de toute une province.( source Présidence)

Le Tchadanthropus-tribune 

1535 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire